in

La plus ancienne fusion de galaxies jamais observée

Les galaxies des Souris (NGC 4676 A et B) en pleine collision. Crédits : Wikipédia

Une équipe d’astronomes annonce avoir identifié la plus ancienne fusion de galaxies de l’Univers. Un objet évoluant à environ 13 milliards d’années-lumière de la Terre.

Ce n’est pas la première fois que l’on observe cette structure – baptisée B14-65666 – basée dans la constellation du Sextant à 13 milliards d’années-lumière de notre système. Hubble en avait en effet déjà repéré les contours il y a quelques années, mais avait à l’époque identifié deux objets distincts. Le télescope ne s’étant concentré que sur le spectre ultraviolet, les mesures manquaient de précision. Les chercheurs avaient alors imaginé deux amas d’étoiles. Mais de nouvelles observations faites avec ALMA – l’un des radiotélescopes les plus sensibles au monde – nous permettent aujourd’hui une lecture différente.

La plus ancienne fusion de galaxies de l’Univers

Les derniers relevés d’ALMA ont en effet permis d’identifier d’autres empreintes chimiques. Des émissions radio de carbone, par exemple. Ou encore de l’oxygène et de la poussière. Des mesures plus fines qui, au final, ont amené les chercheurs à conclure que ces deux blobs distincts ne formaient en fait qu’un seul et même système : deux galaxies en train de fusionner. C’est donc à ce jour le plus ancien (de notre point de vue), ou le plus jeune (du point de vue du Big Bang) objet de ce genre dans l’Univers. Du moins pour le moment.

Les astronomes expliquent également avoir été en mesure d’estimer la masse de l’objet : environ 10% de la masse de notre Galaxie. Ce qui suggère que cette fusion galactique n’en est qu’aux premiers stades de son évolution. Malgré cette “légèreté” apparente, les chercheurs ont également mesuré des températures très chaudes et une grande brillance dans la poussière. Le signe que le taux de formation d’étoiles y est très élevé.

La plus ancienne fusion de galaxies observée à 13 milliards d’années-lumière. Crédits : NASA/ESA

La Voie lactée également concernée

Pour l’heure, on ne sait pas grand-chose de plus. Si ce n’est que cette fusion fera certainement l’objet de suivis par de futurs instruments. Les chercheurs pensent notamment au James Webb Telescope, qui sera bientôt en mesure de sonder les toutes premières galaxies de l’Univers.

Notons que la Voie lactée n’a pas non plus été épargnée par les fusions galactiques, qui constituent un processus tout à fait courant dans la nature. Il y a environ dix milliards d’années par exemple, une petite galaxie est entrée en collision avec la nôtre, en témoigne la présence d’étoiles chimiquement très différentes dans le halo intérieur de la Galaxie.

À l’avenir, notons également que la Voie lactée devrait entrer en collision avec sa grande voisine Andromède. La fusion devrait avoir lieu dans 4,5 milliards d’années environ. Les plus gros objets du Groupe Local ne formeront alors qu’une seule et même structure gigantesque de plusieurs milliers de milliards d’étoiles.

Source

Articles liés :

L’image la plus détaillée jamais prise par Hubble révèle 265 000 galaxies

Plus de 300 000 nouvelles galaxies découvertes

Voici quelques-unes des galaxies les plus anciennes jamais découvertes

La plus ancienne fusion de galaxies jamais observée
noté 5 - 3 vote[s]