in

La plage du film éponyme restera fermée jusqu’en 2021

La plage, du film "La plage", restera fermée jusqu'en 2021. Crédits : Capture d'écran Youtube

La plage de Maya Bay, sur l’île de Phi Phi Leh en Thaïlande, est fermée depuis le 1er juin 2018 aux touristes à cause de la dégradation de son environnement. Elle devait rouvrir cet été, mais restera inaccessible encore deux ans de plus.

Vous connaissez forcément Maya Bay, en Thaïlande. La plage est en effet devenue célèbre il y a plusieurs années suite à l’adaptation cinématographique (La Plage, Danny Boyle) d’un livre d’Alex Garland relatant l’histoire d’un jeune routard (interprété par Leonardo DiCaprio) traînant en Asie, à la recherche d’une plage paradisiaque réputée pour son manque de touristes. Il s’y rend avec Françoise et Étienne, un couple de Français rencontré dans un hôtel bondé de Bangkok. Bref, depuis la sortie du film, la plage – de manière ironique – attire des milliers de touristes chaque année. Et forcément, il y a eu des dégâts.

5 000 touristes et 200 bateaux par jour

Depuis quelques années en effet, on estime à environ 5 000 le nombre de personnes à venir poser, chaque jour, les pieds sur le sable. Près de 200 bateaux posent également l’ancre dans les eaux turquoise, attendant le retour des touristes. Résultat : les poissons se font de plus en plus rares, et les coraux ont été détruits. Il a donc fallu agir. Fermer la plage ? L’accès en ces lieux est payant, et le filon est lucratif, rapportant environ 400 millions de bahts (11,2 millions d’euros) de revenus par an. D’où la réticence de nombreuses personnes. Mais la pression des écologistes a finalement pris le dessus. La plage est fermée depuis le 1er juin 2018.

plage
La plage de Maya Bay, l’un des lieux les plus visités de Thaïlande. Crédits : Nicolas Vollmer

Besoin d’une pause

L’idée ? Laisser un peu de temps à la nature pour souffler et récupérer. Mais quelques mois ne suffisent pas. Si, à la base, la plage devait rouvrir aux touristes cet été, l’interdiction a finalement été prolongée de deux années supplémentaires. Une mesure qui devrait porter ses fruits. Depuis quelques semaines déjà, les environnementalistes ont constaté le retour des requins à pointes noires dans la baie de Maya. Ils sont une soixantaine à venir chaque jour pour s’y reposer ou s’y nourrir.

Le corail fait également son retour, plus timide cette fois. Au cours de ces derniers mois, plus de 1 000 coraux ont en effet été plantés pour reconstituer la population de la baie, mais rappelons qu’un corail ne pousse que d’un demi-centimètre par an. La nature reprend donc des forces peu à peu. Notons par ailleurs que les mêmes erreurs ne seront pas commises à l’avenir. Des quotas sur le nombre de visiteurs et de bateaux autorisés à rester dans la baie seront établis lors de la réouverture de la zone.

Source

Articles liés :

Pourquoi les plages pourraient bientôt manquer de sable

Paris plages : sous les pavés de la capitale, y a-t-il de vraies plages ?

Si vous croisez une vessie de mer sur la plage, ne la touchez surtout pas