in

La neige est récemment tombée aux portes du Sahara et du désert d’Arabie !

Image d'illustration. Crédits : Wikimedia Commons.

Une fois n’est pas coutume, un épisode météorologique combinant froid et neige a récemment concerné les régions s’étendant du nord-ouest saharien au désert d’Arabie.

Neige aux portes du Sahara : une recrudescence ces dernières années

En effet, dans la semaine du 10 au 17 janvier quelques précipitations neigeuses ont blanchi les dunes qui environnent la commune d’Aïn Sefra – laquelle se situe dans la wilaya de Naâma en Algérie. Une fine pellicule de glace immortalisée par les clichés du photographe amateur Karim Bouchetata. Ce dernier évoque non sans une certaine forme de poésie de belles peintures de glace sur les dunes de sable. Des images qui ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux. Et pour cause, voir l’or blanc tomber aux portes du plus grand désert chaud du monde est toujours un évènement. Vous pouvez consulter tous les clichés sur la page Facebook de l’auteur.

Sahara neige désert
Crédits : Karim Bouchetata.

En 42 ans, le secteur n’avait enregistré que trois autres occurrences de neige. En 1979, en 2017 et 2018 où la neige était d’ailleurs tombée de façon plus abondante. On remarquera à ce titre que sur 4 épisodes rapportés, 3 ont eu lieu au cours des 5 dernières années ! Une évolution qui soulève la question de l’impact éventuel du changement climatique sur le mouvement des masses d’air à grande échelle. Aussi, le mercure a plongé dans le négatif peu avant le lever du soleil pendant plusieurs jours de suite. On relevait jusqu’à -3 °C le 13 janvier dans cet oasis avoisinant les 1000 mètres d’altitude.

Les dunes de sable se sont habillées d’une fine pellicule blanche en cette matinée du 17 janvier. Crédits : Karim Bouchetata.

Coulées polaires au Moyen-Orient

De l’autre côté, c’est une frange sud-ouest et septentrionale de l’Arabie Saoudite qui a expérimenté les assauts de l’hiver. Les zones montagneuses de la province d’Asir ont ainsi connu des conditions de tempête de neige, une première depuis au moins 50 ans selon les autorités locales. Plus au nord, à Tabuk – non loin de la frontière avec la Jordanie -, la neige a blanchi le paysage. En outre, le thermomètre est passé sous le point de gel. À titre de rappel, la température moyenne en janvier devrait plutôt se situer autour des 20 °C. Un évènement rare mais pas inédit selon Éric Leister, météorologue à la compagnie privée Accuweather. En 2020, des chutes de neige plus marquées recouvraient par exemple le nord du royaume de quelques centimètres.

En semaine du 10 janvier, la région se trouvait en marge d’une descente froide plus sévère affectant le Liban, la Syrie et l’Iran où plus d’un mètre de neige a été recensé dès les premiers reliefs. Après une phase de redoux, le Moyen-Orient subit actuellement une autre coulée polaire accompagnée de perturbations neigeuses. Le cas échéant, ce sont notamment l’Iran, le Turkménistan et l’Afghanistan qui sont concernés.