in

La NASA veut ramener des échantillons martiens sur Terre

Crédits : NASA

La NASA réfléchit actuellement à une mission retour pour des échantillons martiens. C’est une condition essentielle pour répondre à LA grande question de la vie extraterrestre.

Il y a une cinquantaine d’années, les échantillons ramenés par les astronautes des missions Apollo ont changé à jamais notre regard sur la Lune. Aujourd’hui, nous en savons davantage sur sa composition et donc son histoire. C’est pourquoi la NASA, en collaboration avec l’ESA, envisage de faire la même chose avec Mars. Brian Muirhead, qui dirige ce projet au Jet Propulsion Laboratory, a récemment exposé les intérêts et le déroulement d’une telle mission lors du 70e Congrès international d’astronautique.

Il existe un consensus au sein communauté scientifique actuelle“, a-t-il expliqué. “Si nous voulons répondre aux questions les plus importantes sur Mars, notamment celles concernant la vie extraterrestre, nous devrons rapporter des substances martiennes dans nos laboratoires terrestres“. Sur le papier, c’est une bonne idée, mais une telle mission imposerait de véritables défis techniques.

L’idée générale consisterait à envoyer une sonde et un atterrisseur sur Mars. Une fois posés à la surface, un rover dédié serait déployé dans le but de recueillir les échantillons préalablement récoltés par le rover Mars 2020, sur place dès 2021 dans le cratère de Jezero. Il faudrait ensuite pouvoir redécoller et libérer une capsule dans le but de ramener les échantillons sur Terre grâce à un système de propulsion électrique.

mars
Représentation artistique d’une mission de retour d’échantillons sur Mars.
Crédits : NASA / JPL

Un casque de Dark Vador

D’après le chercheur, cette mission pourrait être lancée en 2026 avec un retour d’échantillons sur Terre prévu en 2031. Pendant le voyage, les prélèvements martiens seraient mis sous scellés dans une petite boîte en forme de “casque de Dark Vador” capable de contenir une trentaine de roches.

Une fois à l’intérieur de l’orbite terrestre, cette petite capsule contenant les échantillons utiliserait ses propres systèmes de propulsion afin de s’assurer qu’elle atteigne la Terre en toute sécurité.

Pour l’heure, ce n’est qu’un projet et il ne fait aucun doute que de nombreux ingénieurs vont se gratter la tête en réfléchissant à une mission de ce genre. En outre, il faudra également attendre de voir comment se débrouille le rover Mars 2020. En effet, il devrait décoller entre le 17 juillet et le 5 août prochain. Or, ce projet de retour d’échantillons dépendra en grande partie de la réussite de cette mission. En cas de succès, les impacts sur notre vision du monde pourraient être énormes.

Source

Articles liés :

Le rover Mars 2020 se met debout pour la première fois

Alyssa Carson : cette jeune astronaute pourrait être la première personne à poser le pied sur Mars

Tomates, radis ou quinoa : ces cultures qui pourraient un jour pousser sur Mars