in ,

La NASA va travailler avec un fabricant de fusées imprimées en 3D

Crédits : capture YouTube / Seeker

La start-up Relativity Space spécialisée dans l’impression 3D de fusées a récemment fait une annonce importante. Celle-ci devrait prendre une nouvelle dimension en disposant d’un énorme centre de production sur un des sites de l’Agence spatiale américaine !

De fortes ambitions

L’an dernier, la start-up Relativity Space – soutenue par de gros investissements financiers – finissait de concrétiser ses projets au moyen de l’impression 3D métal. Aujourd’hui, cette dernière affirme que 95 % des composants de ses fusées sont issus de technologies 3D !

Selon l’agence de presse Reuters dans un article du 12 juin 2019, Relativity Space installera une grande partie de sa production dans un bâtiment cédé par la NASA à la Nouvelle-Orléans (États-Unis). Il s’agit tout de même d’une surface de 20 000 mètres carrés destinée à accueillir ses bras robotisés, des ponts roulants ainsi qu’un centre de tests dédié à la fusée Terran 1.

L’imprimante 3D métal de Stargate de Relativity Space est plutôt impressionnante !
Crédits : Wikipedia

Un accord avec la NASA qui a de l’intérêt

Relativity Space affirme pouvoir concevoir une fusée en moins de 60 jours ! Il s’agit évidemment ici d’une perspective pleine de promesses, confirmant au passage que l’impression 3D a sa carte à jouer dans le domaine de l’aérospatial. Selon la start-up, ce déménagement devrait lui permettre d’accélérer le développement de ses fusées et d’obtenir une grande flexibilité au niveau de ses processus de fabrication. Autrement dit, la société estime pouvoir produire davantage d’appareils en un temps réduit, soit entre 12 et 24 par an chaque année.

« L’intégration de nos installations d’impression 3D des fusées et d’essais sur un seul et même site permet à Relativity d’offrir une plus grande flexibilité aux entités commerciales et gouvernementales qui veulent aller dans l’espace plus rapidement, plus fréquemment et de façon plus économique », a notamment déclaré Tobi Duschl, Vice-Président de Relativity Space.

Fondée en 2015, Relativity Space n’avait pas attendu très longtemps avant de présenter son moteur de fusée imprimé en 3D. Fabriqué en seulement trois parties contre un millier de pièces avec les moyens habituels, ce moteur déjà maintes fois testé peut être conçu en seulement un mois !

Voici une vidéo montrant comment s’y prend la start-up pour imprimer ses fusées en 3D :

Source

Articles liés :

Comment nous pourrions construire une base lunaire grâce à des imprimantes 3D auto-réplicantes

Rocket Lab est parvenue à lancer une fusée à bas coût issue de l’impression 3D !

Une imprimante 3D à bord de la Station Spatiale Internationale