in

La NASA s’attaque à la recherche d’une vie extraterrestre intelligente

Crédits : iStock

Plusieurs missions à venir s’attaqueront à la recherche d’une vie extraterrestre microbienne, principalement sur Mars. Mais la NASA compte maintenant viser plus haut, avec le projet de déceler d’éventuelles techno-signatures autour d’exoplanètes, et de trouver signes de la présence passée ou présente d’une vie intelligente.

Qu’il s’agisse de Mars, d’Europe, la lune de Jupiter, ou encore d’Encelade, la lune de Saturne, tous ces corps présentent le potentiel de pouvoir abriter une vie microbienne, passée ou présente. La percevoir serait une incroyable découverte, prouvant pour la première au fois au monde que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers – quand bien même cette forme de vie soit minuscule. Malgré tout, nombreux sont celles et ceux qui fantasment sur une vie plus évoluée, plus intelligente et plus avancée. L’impact ne serait effectivement pas le même. Mais encore faut-il pouvoir déceler l’éventuelle présence d’une forme de vie.

Car on ne peut pas, avec l’instrumentation d’aujourd’hui, observer directement ce qu’il se trame à la surface des milliers d’exoplanètes figurant dans notre carnet d’adresses. Ce que la NASA envisage, en revanche, c’est de pouvoir déceler l’éventuelle présence dans les atmosphères de techno-signatures : ondes radio, émissions laser, lumière ou pollution artificielle, produits chimiques, etc. En somme, tout ce qui n’est pas naturel et qui pourrait en soi confirmer la présence d’une civilisation avancée. Si celle-ci était capable d’observer de loin notre planète, elle pourrait effectivement déceler de telles techno-signatures.

En avril 2018, le Congrès des États-Unis communiquait en effet sa volonté de soutenir l’agence américaine dans ces recherches. En ce sens, la NASA organise jusqu’au 28 septembre un atelier consacré aux techno-signatures, le but étant d’évaluer les pistes de recherche potentielles et les investissements possibles (partenariats avec des organisations privées et philanthropiques).

S’attaquant aux techno-signatures dans l’atmosphère des exoplanètes, et poursuivant sa quête d’une vie microbienne extraterrestre dans notre système solaire, la NASA se donne aujourd’hui les moyens de découvrir – si tant est qu’ils existent – des signes de vie “ailleurs dans l’Univers”. Un prochain gros pas en avant pourrait être fait avec la mise en orbite du James Webb Telescope, dont le lancement est prévu en 2021. Il devrait être capable de caractériser les atmosphères d’exoplanètes comme jamais auparavant.

Source

Articles liés : 

Un rapport propose à la NASA des solutions pour intensifier les recherches d’une vie extraterrestre

Exoplanète : voici la meilleure candidate pour une vie extraterrestre

Pour trouver des extraterrestres, cherchez des satellites