in

La NASA s’associe à SpaceX pour sa mission d’exploration des trous noirs

Crédits : Pixabay / DanzelScarleth

La NASA vient d’attribuer un contrat de 50 millions de dollars à SpaceX pour le lancement d’un futur observatoire qui permettra d’étudier les trous noirs.

Imaging X-ray Polarimetry Explorer (IXPE) est un télescope qui vise à étudier la polarisation du rayonnement X émis par les trous noirs et les étoiles à neutrons. Cette mission, à laquelle est également associée l’Agence spatiale italienne, doit normalement être lancée en 2021. Et pour ce faire, la NASA compte encore une fois s’appuyer sur SpaceX. Le lancement de la Falcon 9 se fera depuis le Kennedy Space Center à Cape Canaveral, en Floride. Montant global du contrat : 50,3 millions de dollars.

«SpaceX est honoré que la NASA continue de faire confiance à ses lanceurs éprouvés pour la mise en orbite d’importantes charges scientifiques, a déclaré Gwynne Shotwell, présidente et directrice de l’exploitation de SpaceX, dans un communiqué. IXPE constituera la sixième mission sous contrat de SpaceX dans le cadre du programme de services de lancement de la NASA, dont deux ont été lancés avec succès en 2016 et 2018, renforçant ainsi les capacités d’observation scientifique de l’agence».

Étudier les objets les plus extrêmes de l’Univers

IXPE se composera plus précisément de trois petits télescopes identiques. Tous placés à environ 540 km d’altitude. Les principaux objectifs de la mission seront d’améliorer notre compréhension des processus physiques produisant des rayons X à proximité des objets les plus compacts de l’Univers. Il s’agira également de mieux appréhender la vitesse de certains trous noirs. Ou encore de déterminer la géométrie et l’intensité du champ magnétique des magnétars.

Des résultats qui pourront nous permettre de « sonder l’origine et le destin de notre Univers, y compris la nature des trous noirs, de l’énergie noire, de la matière noire et de la gravité», explique la NASA.

Le télescope IXPE. Crédits : Wikimedia/CC/NASA

On ne sait pas pour l’heure si d’autres charges utiles – de la NASA ou non – seront placées sur la fusée. L’instrument IXPE n’a en effet qu’une masse de 292 kg, selon une fiche d’information de la mission, tandis que le lanceur Falcon 9 peut placer jusqu’à 22,8 tonnes en orbite basse. Quitte à faire décoller une fusée, autant en profiter.

Notons également que le coût de cette mission est bien inférieur au contrat attribué par la NASA à SpaceX le 11 avril dernier. Celui-ci concernait le lancement de la mission DART (Double Asteroid Redirection Test). Cette mission, dont le lancement est prévu en juin 2021 à partir de la base aérienne Vandenberg en Californie, coûtera à l’agence américaine un peu moins de 70 millions de dollars. Elle consistera à tester l’efficacité d’un impacteur pour dévier un astéroïde potentiellement dangereux pour notre planète.

Source

Articles liés :

SpaceX : pourquoi les satellites du projet Starlink inquiètent ?

Pourquoi SpaceX attaque l’US Air Force en justice ?

Ce trou noir est (beaucoup) plus léger que prévu

Notez cet article