in

La NASA reporte le lancement d’Artemis 1 à cause de Nicole

fusée sls nicole
Crédits : NASA/Joel Kowsky

La NASA prévoyait toujours de lancer la mission lunaire Artemis 1 depuis la Floride le 14 novembre prochain, et ce malgré l’avancée de la tempête subtropicale Nicole. Finalement, Mère Nature en a décidé autrement, forçant l’agence à repousser le décollage de deux jours.

Alors que la tempête Nicole traversait l’Atlantique en direction de la Floride ce lundi après-midi, la NASA a confirmé que la fusée SLS, déployée dans le cadre de la mission Artemis 1, resterait sur sa rampe de lancement le long de la côte est de l’État pour son décollage prévu le 14 novembre. S’il existe des éléments sensibles sujets aux dommages causés par les débris et les effets d’usure dus aux vents violents, une grande partie de la structure du lanceur est assez robuste.

Finalement, la NASA a été obligée de revoir sa copie à mesure que Nicole se renforçait. Il est désormais prévu que la tempête s’abatte sur la Floride tôt ce jeudi en tant qu’ouragan de catégorie 1, selon CNN. Par mesure de précaution, les personnes travaillant sur le site de lancement ont été invitées à rentrer chez elles. Le lancement, lui, est reporté au 16. De cette manière, l’agence se laissera suffisamment de temps pour mettre en place toute sa logistique.

Une autre opportunité le 19

Le lancement du 16 novembre devrait avoir lieu pendant une fenêtre de deux heures qui sera ouverte dès 07 h 04 (heure de Paris).

Dans un premier temps, la SLS placera Orion en orbite terrestre, après quoi le vaisseau sera poussé hors de l’orbite terrestre et sur une trajectoire le menant vers la Lune par le deuxième étage de la SLS. Une fois placé dans la bonne direction à une vitesse suffisante, le vaisseau se séparera alors de l’ICPS pour continuer sa route, avant d’opérer son entrée en orbite lunaire. Il est toujours prévu qu’Orion soit placé sur une orbite rétrograde (direction opposée à la rotation de la Lune).

Le vaisseau passera entre six et vingt-trois jours en orbite, le temps d’effectuer de nombreux tests. Après quoi il déclenchera à nouveau ses propulseurs pour s’extraire de la gravité lunaire et se placer sur une trajectoire de retour vers la Terre. Si Artemis 1 décolle comme prévu, le retour du vaisseau Orion devrait avoir lieu le 11 décembre prochain. Mais si Artemis 1 ne peut pas voler le 16 novembre, la prochaine opportunité de lancement aura lieu le 19 novembre.

Le retour des humains sur le sol lunaire se fera un peu plus tard, probablement en 2025 ou 2026, dans le cadre de la mission Artemis 3.