in

La NASA publie la première carte complète de Titan

Crédits : NASA / JPL-Caltech / Espace Science Institute

Une équipe de chercheurs vient de dresser la première carte géologique complète de Titan, la lune de Saturne. Une topologie qui ressemble étrangement à celle de notre planète.

C’est à la fin des années 1970 et au début des années 80 que l’on a pu jeter un premier coup d’oeil sur la lune de Saturne, grâce à la sonde Pioneer 11. Les missions Voyager 1 et 2 nous ont ensuite permis de comprendre à quel point son atmosphère, riche en azote, pouvait être dense. C’est pourquoi des instruments spéciaux ont été installés sur la sonde Cassini, qui a effectué 120 survols de Titan entre 2004 et 2017.

Grâce à ces radars pénétrants, nous pouvons désormais dresser une carte géologique complète de cette lune. Les détails de cette étude ont été publiés dans la revue Nature Astronomy.

Titan, une “Terre primitive”

Titan n’est pas un objet comme les autres. En effet, c’est à ce jour le seul corps planétaire de notre système (hormis la Terre) à présenter des liquides stables à sa surface. Ici, vous ne retrouverez pas de l’eau mais des hydrocarbures, comme du méthane et de l’éthane. En revanche, comme sur Terre, un cycle hydrologique est à l’oeuvre, façonnant un paysage géologique très complexe.

« Malgré des matériaux, des températures (-180°C) et des champs de gravité différents entre la Terre et Titan, de nombreuses caractéristiques de surface sont similaires entre les deux mondes et peuvent être interprétées comme des produits des mêmes processus géologiques, explique Rosaly Lopes, de la NASA. Ici les hydrocarbures jouent le rôle de l’eau. Ils pleuvent à la surface, coulent dans les ruisseaux et les rivières, s’accumulent dans les lacs et les mers et s’évaporent dans l’atmosphère. C’est un monde étonnant ! ».

Un paysage très complexe

Cette carte, récemment partagée par l’agence américaine, nous dévoile plusieurs de ces caractéristiques géologiques. On apprend notamment que la majeure partie de la surface est recouverte de matériaux organiques, en particulier les plaines (65%) et les dunes (17%). Pour les chercheurs, cela signifie que les vents ont été très importants pour façonner le paysage de Titan.

En outre, on remarque également que certains environnements privilégient certaines latitudes. Ainsi les dunes se retrouvent près de l’équateur tandis que les grandes plaines organiques se placent à des latitudes moyennes. Quant aux lacs d’hydrocarbures et aux canyons, vous les retrouverez au niveau des pôles. Le reste de la surface est relativement bosselé, avec de petits cratères creusés ici et là.

titan carte
La première carte géologique globale de Titan. Crédits : NASA / JPL-Caltech / ASU

Malgré la richesse de ces données, certaines interrogations demeurent. « Il y a encore des choses que nous ne comprenons pas, telles que les différences de composition entre les dunes (albédo faible) et les plaines (albédo élevé) », poursuit la chercheuse.

À cette question, la “libellule” de la NASA pourrait trouver des réponses. En effet, on rappelle que l’agence américaine prévoit d’envoyer un quadricoptère sur Titan dès 2026 (arrivée prévue en 2034) pour analyser les caractéristiques de surface. La machine sera également capable d’identifier si la vie est capable, ou non, de se développer sur cette lune incroyablement complexe.

Source

Articles liés :

Ils vont recréer l’environnement de Titan sur Terre

Les canyons de Titan similaires à ceux de la Terre

Découverte incroyable de 20 nouvelles lunes autour de Saturne