in

La NASA détecte un énorme grondement sur Mars

Représentation artistique de l'atterrisseur InSight. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Un tremblement de terre de magnitude 5 a secoué la surface de Mars le 4 mai. Or, il s’agit plus fort tremblement jamais détecté non seulement sur Mars, mais aussi sur n’importe quelle planète en dehors de la Terre. Le grondement a été détecté par l’atterrisseur InSight de la NASA.

Sonder les entrailles de la planète rouge

La mission américaine InSight s’est posée sans encombre en novembre 2018 au niveau de l’équateur martien pour détecter les minuscules ondes sismiques traversant les couches inférieures de la planète. Concrètement, en comparant avec ce qu’ils savent du comportement des ondes sismiques sur Terre, les géologues peuvent déterminer la profondeur et la composition de ces couches : la croûte, le manteau et le noyau. Pour ce faire, l’atterrisseur opère avec un sismomètre ultra sensible construit par l’agence spatiale française CNES.

Étudier ces « grondements » permet donc aux équipes d’en apprendre davantage sur la composition interne Mars, mais aussi sur sa formation initiale. Sur notre planète, ces informations géologiques ont en effet disparu à cause de la tectonique des plaques. Mars n’est en revanche pas sujette à ces mouvements. Aussi, les traces de sa formation y sont encore présentes. In fine, comprendre l’intérieur de Mars pourrait nous aider à mieux appréhender la formation de notre propre planète.

Sur place, Insight a déjà détecté plus de 1 300 de ces séismes. La mission principale de l’atterrisseur s’était officiellement terminée en 2020, mais la NASA a décidé de jouer les prolongations au moins jusqu’en décembre prochain.

mars insight
Les sismomètres d’Insight protégés par un bouclier thermique et éolien. Crédits : NASA/JPL-Caltech

Nouveau grondement

Jusqu’à récemment, les deux grondements les plus importants enregistrés étaient de magnitudes 4,1 et 4,2. Ces derniers avaient été ressentis en août et septembre 2021. Le 4 mai dernier, l’atterrisseur en a cependant détecté un autre beaucoup plus important, cette fois de magnitude 5.

« L’équipe et les partenaires de NASA InSight viennent de recevoir des données préliminaires de Mars sur ce que l’on pense être la plus grande activité sismique jamais enregistrée sur une autre planète !« , s’est enthousiasmé sur Twitter l’administrateur associé de la NASA pour la science, Thomas Zurbuchen.

Selon les normes terrestres, un séisme de magnitude 5 n’est pas excessif. De tels grondements se produisent en effet plus de 500 000 fois par an et causent rarement de graves dommages. Sur Mars, qui n’a pas de plaques tectoniques, une magnitude 5 paraît toutefois beaucoup plus importante. En envoyant InSight sur place en 2018, les scientifiques s’attendaient à ce que les plus gros séismes ressentis tournent autour de cette magnitude.

Il faudra cependant un certain temps aux planétologues pour déterminer l’origine de ce récent tremblement de terre, comme ce fut le cas pour les événements importants de l’année dernière.