in

La “meilleure publicité anti-tabac de tous les temps” : des chirurgiens exhibent les poumons d’un fumeur

Capture vidéo

Des chirurgiens chinois ont récemment dévoilé les images des poumons d’un fumeur, à la base prélevés pour un don d’organes. La “meilleure publicité anti-tabac de tous les temps”, selon les internautes.

S’il vous fallait une raison supplémentaire d’arrêter de fumer, vous devriez regarder ces images. Des médecins chinois du Wuxi People’s Hospital de Jiangsu (Chine) ont récemment prélevé les poumons d’un donneur décédé à l’âge de 52 ans, inscrit sur la liste des donneurs d’organes. Malheureusement, ces derniers se sont révélés inutilisables. D’ordinaires tout roses, les poumons de ce patient avait été complètement noircis par trente années de tabagisme.

« Le patient n’avait pas subi de scanner avant sa mort. Il a été déclaré en état de mort cérébrale et ses poumons ont été donnés peu de temps après, explique le Dr Chen, chirurgien spécialisé dans la transplantation pulmonaire. Les tests initiaux d’indice d’oxygénation étaient satisfaisants, mais lorsque nous avons prélevé les organes, nous avons réalisé que nous ne serions pas en mesure de les utiliser ».

Des images terribles

Les médecins ont en revanche profité de l’occasion pour filmer les organes. La vidéo a ensuite été publiée sur Facebook avec la légende suivante : « avez-vous encore le courage de fumer ? ». Ces images, vues par des dizaines de millions d’internautes, ont été qualifiées de “meilleure publicité anti-tabac de tous les temps“.

Shocking footage shows the BLACK lungs of 52-year-old chain smoker who puffed a pack a day for 30 years. (Wuxi People's Hospital in Jiangsu, China)[By Connor Boyd Health Reporter For Mailonline 17:08 GMT 18 Nov 2019]

Publiée par Mohammad Hossam sur Lundi 18 novembre 2019

Les Chinois sont directement concernés. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 300 millions de personnes fument dans le pays, ce qui représente près du tiers du nombre de fumeurs dans le monde. Et ça n’est pas sans conséquences. Toujours d’après l’OMS, une personne meurt toutes les 30 secondes en Chine à cause du tabagisme.

Rappelons par ailleurs qu’en France, en 2018, 32% des adultes fumaient encore du tabac. En revanche, on enregistre une baisse régulière de la consommation avec plus d’1,5 million de fumeurs en moins par rapport à 2016.

Une agression du système respiratoire

Il est également utile de rappeler que la fumée toxique des cigarettes n’attaque pas que les poumons, c’est tout l’appareil respiratoire qui est concerné. Les particules de goudron se déposent dans les bronches et les poumons, tandis que le monoxyde de carbone se fixe aux globules rouges, perturbant l’oxygénation de l’ensemble de l’organisme. Sans oublier l’acétone, qui entraîne une inflammation des bronches.

Les conséquences pour l’organisme sont alors dramatiques. Les fumeurs s’exposent à des maladies infectieuses (bronchites, grippes ou pneumonies), ou à des maladies inflammatoires. Sans oublier les risques de cancer (gorge, bronches, poumons, entre autres).

Source

Articles liés :

Des chercheurs appellent à l’interdiction des cigarettes à filtres

En Angleterre, plus d’un milliard de cigarettes en moins sont fumées chaque année

Les mégots de cigarettes nuisent au développement des plantes