in

La méditation, dernier rempart face au vieillissement du cerveau ?

Crédits : brenkee / Pixabay

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Californie à Los Angeles, la méditation aurait des bienfaits réels sur le vieillissement de notre matière grise.

À 20 ans, on est en pleine possession de ses moyens et pourtant, notre cerveau ressent déjà les premiers signes de vieillissement. En effet, notre matière grise commence peu à peu à se dégrader. Mais alors, comment contrer ce phénomène irrémédiable ? L’équipe de chercheurs de l’UCLA (University of California, Los Angeles) affirme que la méditation pourrait réduire l’impact négatif de l’âge sur notre cerveau.

Épaulés par un membre du centre de recherche contre le vieillissement et le bien-être de l’Australian National University située à Canberra, les chercheurs californiens viennent de publier les résultats d’une étude menée sur une centaine de participants. Ils ont étudié deux groupes de 28 hommes et 22 femmes âgées de 24 à 77 ans ; 50 participants ayant l’habitude de méditer face à 50 novices en la matière.

En étudiant l’activité du cerveau des participants grâce à l’IRM, les scientifiques ont tout d’abord observé que la matière grise déclinait avec l’âge pour tous les participants. Or, ils affirment que le groupe de personnes pratiquant la médiation voyait cette dégradation sensiblement atténuée. « Nous pensions observer des effets limités à certaines régions cérébrales associées à la méditation. Au lieu de cela, nous avons observé un effet étendu bien au-delà de ces régions, dans tout le cerveau à vrai dire » explique le docteur Florian Kurth, de l’UCLA Brain Mapping Center, co-auteur de l’article.

Si les chercheurs soulignent qu’il est encore impossible d’établir un réel lien de causalité entre méditation et préservation de la matière grise, les résultats sont néanmoins encourageants. Les scientifiques concluent leur rapport en indiquant que la méditation augmenterait l’attention, la mémoire, la gestion du stress et même la créativité.

Source : Futura-sciences