in

La Malaisie renvoie 150 conteneurs de déchets vers la France et d’autres pays !

Crédits : Heju / Pixabay

Les autorités malaisiennes ont réexpédié de nombreux conteneurs de déchets vers leur pays d’origine. En effet, il s’agissait de conteneurs de déchets plastiques illégaux. Le pays s’est d’ailleurs montré ferme en déclarant ne pas vouloir devenir la décharge du monde.

La Malaisie débordée par les flux de déchets

En 2018, la Chine a interdit à l’importation 24 catégories de déchets, dont de nombreux types de plastiques. Cela a eu pour effet de créer une crise sans précédent sur la scène mondiale. En effet, la Chine était tout simplement le pays qui en recyclait le plus gros volume au monde ! À ce moment-là, certains pays avaient été évoqués pour prendre le relais : l’Inde, le Pakistan ainsi que le Cambodge.

Toutefois, de nombreuses entreprises chinoises de recyclage ont été délocalisées en Malaisie. Et malheureusement, les capacités sur le terrain ne peuvent pas contenir le flux de déchets arrivant. De fait, certaines localités sont désormais submergées ! Selon le média local Free Malaysia Today dans un article du 20 janvier 2020, excédé par les événements, le pays a décidé de sévir.

conteneurs de déchets ou marchandises
Submergée par les flux d’ordures, la Malaisie a décidé de réagir !
Crédits : Fatsie / Wikipédia

Une question de dignité

La Malaisie a pris la décision de renvoyer 150 conteneurs de déchets plastiques illégaux vers leurs pays d’origine. Au total, ces derniers contiennent 3 737 tonnes métriques de déchets ! Les pays les plus concernés par la mesure sont la France (43 conteneurs), le Royaume-Uni (42), les États-Unis (17) et le Canada (11). Cette décision comporte néanmoins une deuxième étape : le renvoi de 110 autres conteneurs, dont 60 vers les États-Unis. De plus, la Malaisie a refusé de payer la facture de ce rapatriement. Cette dernière sera finalement assumée par les pays exportateurs et les compagnies maritimes.

“Il ne s’agit pas d’argent, mais de dignité. Nous ne sommes pas censés payer pour renvoyer ces déchets illégaux. Nous ne voulons pas payer un seul centime et nous ne sommes pas le dépotoir du monde“, a déclaré Yeo Bee Yin, ministre de l’Environnement et du Changement climatique malaisien.

La France fait partie des mauvais élèves dans cette affaire. Il y a quelques mois, nous évoquions  d’ailleurs le fait que notre pays se trouve dans le Top 5 des pays de l’UE exportant le plus de déchets !

Articles liés :

En Indonésie, on peut payer son ticket de bus avec des déchets plastiques

La majorité des déchets plastiques retrouvés en haute mer sont en fait rejetés par les navires de commerce

Le premier navire porte-containers électrique va être construit en Norvège