in ,

La livraison par drones ne serait pas si écologique que ça

Crédits : capture YouTube / Wing

Le secteur de la livraison par drones à pris son envol il y a déjà quelques mois. Présenté comme étant un mode de livraison écologique, cette notion a récemment été remise en cause par une étude. Selon les résultats, les drones ne seraient pas si écologiques que cela.

Une étude gênante pour le secteur

En octobre 2019, Wing a officiellement lancé son service de livraison par drones, le tout premier au monde. Toutefois, cette filiale de la société mère de Google, Alphabet, n’est pas seule sur ce marché qui a le vent en poupe. En effet, des géants tels que UPS, Alibaba et Amazon sont sur les rangs. En France, La Poste désire également occuper ce secteur.

L’argument principal du développement de la livraison par drone est avant tout écologique. En effet, il s’agit de réduire progressivement la présence des véhicules de livraison sur les routes, en particulier en ville. Toutefois, une étude publiée dans la revue Transportation Research Part D: Transport and Environment en janvier 2020 affirme le contraire. Pour les chercheurs de l’Université de Halle-Wittenberg (Allemagne), le drone de livraison n’est pas si écologique. Mais tout dépend de sa zone de déploiement car l’impact n’est pas le même en ville que dans les zones rurales.

UPS drones 2
Crédits : capture YouTube / UPS

Encore quelques efforts à faire

En zone urbaine, les drones consomment dix fois plus d’énergie que les fourgons électriques et deux fois plus que les camionnettes Diesel. Or, ce face à face n’est pas équilibré. En effet, les utilitaires peuvent embarquer plusieurs marchandises et optimiser leurs trajets. Le drone, quant à lui, ne peut transporter qu’une seule marchandise par voyage.

En zone rurale, le drone devient plus intéressant, faisant mieux que les camionnettes Diesel. Toutefois, les utilitaires électriques restent devant. Autrement dit, il incombe de bien choisir le mode de transport en fonction de la zone de livraison mais également de la distance ainsi que des conditions météo.

Enfin, les meneurs de l’étude estiment que le tableau n’est pas complètement noir. En effet, le drone peut se révéler être une véritable alternative aux moyens de transports à énergie fossile. En revanche, il devient dans ce cas nécessaire que l’électricité produite pour alimenter ces drones provienne de sources durables et donc respectueuses de l’environnement. L’avenir nous dira donc si le secteur de la livraison par drones parviendra à s’imposer et à s’inscrire dans une démarche durable.