in

La liste des symptômes du Covid-19 ne cesse de s’allonger

Crédits :sinsy / iStock

Connu pour causer une maladie respiratoire plus ou moins aiguë, le SARS-CoV-2 (Covid-19) est à l’origine de symptômes dont la liste est très longue. Depuis le début de la pandémie, les médecins ont fait découverte sur découverte. Et le fait est que le virus est loin de s’attaquer seulement aux poumons.

De nombreux symptômes

Alors que le moment exact de l’apparition du Covid-19 chez l’humain fait encore débat, les médecins découvrent régulièrement de nouveaux symptômes. Il s’agit souvent de patients ne présentant aucun symptôme “classique” du Covid-19 mais pourtant infectés. Dans un article publié le 10 mai 2020, The Washington Post a listé l’ensemble de ces symptômes. Le quotidien étasunien rappelle que sur la partie respiratoire, le Covid-19 cause une inflammation et une obstruction des alvéoles pulmonaires. Dans certains cas, ceci peut dégénérer en embolie pulmonaire.

Toutefois, le coronavirus peut également causer une perte de l’odorat et du goût. Autrement dit, il est ici question d’une atteinte du système nerveux. Le Covid-19 peut également engendrer la formation de caillots sanguins. Par ailleurs, certains patients ont été touchés pas des crises de vomissements et de diarrhées. Parfois, les médecins ont noté l’apparition d’un phénomène nommé “orteils Covid”. Il s’agit d’engelures touchant principalement les enfants, adolescents et jeunes adultes. Sans gravité, ce genre de phénomène peut également constituer un symptôme de la maladie.

covid coronavirus 2
Les chercheurs n’excluent pas la possibilité que la liste des symptômes du Covid-19 s’allonge encore. Crédits : NIAID

Le Covid-19 est différent

Qu’on se le dise, la crise du Covid-19 est différente de tout ce que l’on connaît, à tel point que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les gouvernements se trouvent plus ou moins désemparés. Avec un bilan ce 15 mai 2020 de près de 4,5 millions de cas pour environ 300 000 décès, force est de constater qu’il y a déjà eu bien pire. Citons par exemple la grippe asiatique (1956-1958) ou encore la grippe de Hong Kong (1968-1970).

Toutefois – et cela est une première – le Covid-19 force l’OMS et certains États comme les États-Unis à revoir leurs conseils et autres recommandations. Or, cette situation est justement le fait de l’apparition de nouveaux symptômes. Par ailleurs, tout le monde pensait que le coronavirus ne pouvait pas toucher les plus jeunes avant que les premiers décès dans certaines tranches d’âge apparaissent. Les chercheurs du monde entier estiment qu’il y a encore beaucoup de choses que l’on ignore à propos du Covid-19. Il n’est donc pas exclu que de nouveaux symptômes encore inconnus fassent leur apparition.