in

La France veut développer un laser anti-satellites espions

Crédits : JPL / NASA

Dans la continuité de la création du commandement militaire de l’espace qui devrait être acté très prochainement, l’État français devrait passer à la vitesse supérieure. En effet, il est question de mettre au point une arme laser de défense anti-satellites espions !

L’espace est un champ de bataille

Il y a quelques semaines, nous évoquions l’annonce de la création d’un nouveau commandement militaire par le président Macron. Celui-ci concernera l’espace et son but sera d’assurer le développement et le renforcement des capacités spatiales de la France. Cette décision fait suite à celle des États-Unis l’an dernier de se doter d’une force spatiale qui deviendrait la sixième branche armée du pays.

La ministre des Armées Florence Parly a évoqué les satellites toujours plus nombreux pouvant être de plus en plus exposés à l’espionnage ou encore au piratage. Par ailleurs, si la plupart des satellites sont utilisés à des fins civiles, certains relèvent d’un usage militaire. Ils sont donc très sensibles. Selon Franck Lefèvre, dirigeant le département défense de l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (Onera), observer l’espace et surveiller pas moins de 3 000 objets en orbite basse n’est plus suffisant.

La France veut développer une arme laser anti-satellites espions – Crédits : Jean Latour / Flickr

Un laser anti-satellites

L’un des enjeux pour la France serait donc de se munir d’une technologie laser visant à neutraliser certains satellites. L’Onera qui avait été présent lors du salon du Bourget 2019 estime qu’il y a plusieurs façons de s’attaquer à un satellite au moyen d’une arme laser partant du sol. Dans le cas d’un satellite d’observation espion, il suffit de l’éblouir. Il est également possible de toucher ses panneaux solaires afin de perturber son fonctionnement et l’empêcher d’effectuer sa mission. Par contre, l’Onera rappelle qu’il n’est aucunement question de détruire le satellite ciblé.

En ce sens, la politique de la France à ce sujet est loin d’être celle d’autres pays tels que les États-Unis, la Chine et la Russie. En effet, ces états ont testé des missiles anti-satellites mais cette méthode pose une question déjà très importante à l’heure actuelle. Effectivement, les débris en orbite autour de notre planète sont déjà présents en très grand nombre. En mars 2019, l’Inde avait détruit un satellite en orbite terrestre basse par un tir de missile. De fait, cela avait amené la NASA à s’inquiéter pour la Station spatiale internationale (ISS).

Articles liés :

Armement spatial : l’Inde a détruit un satellite avec l’un de ses missiles !

La Chine envisage d’utiliser des lasers pour nettoyer l’espace de ses débris

Les débris spatiaux et leur potentielle retombée sur Terre, une menace pour l’Homme ?