in

La « fourmi électrique » vient d’être repérée en France

fourmi electrique
Crédits : Ricardo Solar / Flickr

A Toulon, un chercheur a détecté pour la première fois la présence d’une espèce de fourmi originaire d’Amérique du Sud. Il s’agit de la « fourmi électrique » (dont les piqûres sont redoutables), une véritable menace pour la biodiversité.

La présence d’une super-colonie

La fourmi électrique (Wasmannia auropunctata) est une espèce de fourmis invasives originaire d’Amérique du Sud mais se trouvant aujourd’hui sur la majorité des continents. Comme l’explique une publication de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) du 13 octobre 2022, cette fourmi vient d’être détectée pour la première fois en France. En Europe jusqu’à aujourd’hui, l’espèce en question avait été seulement détectée en Espagne, dans la région de Malaga.

Olivier Blight, chercheur à l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie à l’Université d’Avignon a identifié l’espèce de fourmi à Toulon. L’intéressé a expliqué avoir observé une super-colonie, ce qui laisse penser que la fourmi électrique est présente depuis au moins une année sur le sol français. L’expert a été alerté par un passionné de fourmis ayant fait la découverte dans une residence fermée en bord de mer.

Selon Olivier Blight, la fourmi a certainement été introduite lors d’un transport de plantes. De plus, l’insecte a également été observé à une distance de plus de 100 m de la résidence. Par ailleurs, si cette fourmi se déplace très lentement, elle est malheureusement très envahissante. Il faut dire que cette dernière associe un système de reproduction classique sexuée et une production de reines et de mâles par clonage. Or, ce second mode de reproduction n’avait jamais observé auparavant.

fourmi electrique
Crédits : Université de Floride / Entomology Today

Une menace pour la biodiversité

Après la découverte, le chercheur n’a pas hésité à faire placer la Wasmannia auropunctata sur la liste des espèces préoccupantes pour l’Union européenne. Sa piqûre provoque un genre de sensation d’ortie en plus intense et prolongé (plusieurs heures). Il peut être également question de chocs anaphylactiques chez les personnes allergiques. La fourmi électrique peut aussi tuer d’autres insectes, provoquer la cécité chez certains animaux ou encore, les faire fuir de manière durable. En Nouvelle-Calédonie, son installation en masse dans les forets a décimé une grande partie des autres insectes. Autrement dit, cette fourmi représente une véritable menace pour la biodiversité.

Pour Olivier Blight, la prochaine étape consiste à sensibiliser le public, surtout dans la zone d’invasion. Il incombe aussi de délimiter cette même zone de manière précise et de mettre au point un plan d’éradication. L’expert rappelle qu’après la découverte d’une espèce envahissante, les pays membres de l’U.E ont seulement trois mois pour élaborer un plan d’éradication.