in

La forêt amazonienne pourrait disparaître en un demi-siècle annonce une étude

Crédits : flickr.

Des chercheurs britanniques estiment que la forêt amazonienne est proche d’un point de non-retour. Dans à peine 50 ans, celle-ci pourrait disparaître pour laisser place à une savane aride. Outre le cas de la forêt en Amazonie, les meneurs de l’étude ont également évoqué le cas de la barrière de corail dans les Caraïbes.

Les activités humaines au cœur du problème

Avec les incendies ravageurs en Amazonie en 2019 mais également en Afrique équatoriale, la question du devenir de la forêt tropicale n’a jamais été aussi présente. Dans leur étude publiée dans la revue Nature Communications le 10 mars 2020, des experts britanniques en environnement se sont intéressés à une quarantaine de régions naturelles de différentes tailles. L’objectif ? Étudier les changements et identifier les possibles futures situations de stress.

Les meneurs de l’étude estiment que la forêt amazonienne mais aussi la barrière de corail dans les Caraïbes sont menacées par les activités humaines. Or, ces activités ont pour conséquence le dérèglement climatique, la déforestation et les dommages environnementaux dans le cas de la forêt. Citons la pollution et l’acidification des océans dans le cas des coraux.

barrière corail
Crédits : iStock

Un équilibre voué à basculer

« Le message est sévère. Nous devons nous préparer à des changements plus rapides que ce que nous avions envisagé auparavant au niveau des écosystèmes de notre planète […] Ces résultats représentent encore une fois un appel à stopper les dommages actuels causés à nos environnements naturels, repoussant les limites des écosystèmes », a expliqué John A. Dearing, du département de géographie physique et science environnementale de l’Université de Southampton (Royaume-Uni).

Selon le directeur de cette étude, la barrière de corail dans les Caraïbes pourrait disparaître dans une quinzaine d’années seulement. Quant à l’écosystème amazonien, celui-ci pourrait basculer dès 2021 et disparaître avant de devenir une savane aride dans à peine 50 ans !

Les feux de forêts incontrôlés en Amazonie, mais aussi en Australie, traduiraient le fait que de nombreux écosystèmes sont à bout. Les experts du GIEC avaient déjà évoqué cette possible disparition sans donner d’échéance précise. Toutefois, ils avaient indiqué que la perte de 35% de la surface de la forêt amazonienne déclencherait sa disparition. Aujourd’hui, force est de constater que 20 % des 5 millions de km² de cette forêt ont déjà disparu.

Articles liés :

L’Amazonie menace de devenir une source nette de CO2 d’ici une quinzaine d’années

Le corail s’habitue au réchauffement climatique, mais ce n’est pas une bonne nouvelle

Les incendies en Australie sont également la conséquence de la disparition de certaines pratiques aborigènes