in

La dernière fois que Jupiter était aussi proche, vous n’étiez peut-être pas né

Tous les details de l'hémisphère Sud de Jupiter. Crédits : NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Gerald Eichstädt /Seán Doran

Jupiter, la patronne du système solaire, fera son approche la plus proche de la Terre depuis 59 ans le 26 septembre prochain. La géante sera directement opposée au Soleil vu de la Terre, un arrangement astronomique connu sous le nom d’opposition.

Les planètes du système solaire orbitent autour du Soleil dans des cercles aplatis ou des ellipses, plutôt que dans des cercles parfaits, de sorte que la Terre et Jupiter se croisent à des distances variables. Alors que la Terre met environ 365 jours pour orbiter autour du Soleil, Jupiter emprunte une route plus tranquille autour de l’étoile, complétant une orbite tous les 4 333 jours terrestres (tous les douze ans).

La prochaine approche la plus proche de Jupiter par rapport à notre planète, connue sous le nom de périgée, aura lieu le 26 septembre prochain. La géante gazeuse sera à environ 590 millions de kilomètres de la Terre. À titre de comparaison, à son point le plus éloigné, Jupiter s’éloigne à plus de 960 millions de kilomètres de notre planète. La dernière fois que Jupiter était si proche de nous, c’était en octobre 1963.

Périgée et opposition

Cette année est un cru un peu spécial. En effet, le périgée de Jupiter coïncide avec un événement d’opposition qui aura lieu le 26 septembre. Autrement dit, à cette date, la géante sera dans la direction opposée au Soleil par rapport à la Terre. L’opposition est courante pour Jupiter, se produisant tous les treize mois. Cependant, l’événement coïncide rarement avec le périgée.

En conséquence, Jupiter sera exceptionnellement brillante et grande dans le ciel nocturne. Depuis un point de vue sans pollution lumineuse, Jupiter se révèlera très clairement à travers un télescope ou une bonne paire de jumelles. Les lunes Io, Europa, Ganymède et Callisto devraient également être visibles.

« La vue devrait être superbe pendant quelques jours avant et après le 26 septembre« , confirme Adam Kobelski, astrophysicien au Marshall Space Flight Center de la NASA (Alabama). « En dehors de la lune, ce devrait être l’un des (sinon le) objets les plus brillants du ciel nocturne« .

jupiter
Jupiter vu par le télescope Hubble. Crédits : NASA, ESA, A. Simon/MH Wong

Pour rappel, deux missions visiteront bientôt le système jovien. Europa Clipper, de la NASA, se concentrera sur la lune Europe, susceptible d’abriter un vaste océan souterrain. Son lancement est prévu pour 2024 à bord d’une fusée SpaceX. Elle doit arriver sur place avant la fin de la décennie. De son côté, la mission européenne JUICE (Jupiter Icy Moon Explorer) doit être lancée en 2023 ou 2024. La sonde se focalisera sur la planète, mais aussi sur Europe, Callisto, et surtout Ganymède.