in

La dernière évolution majeure du pouce date d’il y a 2 millions d’années

Crédits : PxHere

En Allemagne, des chercheurs ont récemment identifié la plus ancienne trace d’évolution de la dextérité du pouce des hominidés. Or, cette évolution biologique dont l’importance dans l’histoire humaine ne fait aucun doute date d’environ 2 millions d’années, soit bien avant l’apparition des Homo sapiens !

Un avantage évolutif déterminant

Le corps humain a subi une longue évolution jusqu’à aujourd’hui. Or, les pouces des mains ont représenté un avantage très important dans l’histoire des hommes. La dextérité de ce membre nous permet en effet de saisir des objets en tous genres de manière efficace. Cela a notamment joué un rôle prépondérant dans notre capacité à fabriquer puis utiliser des outils. Dans une étude publiée dans la revue Current Biology le 28 janvier 2021, des paléoanthropologues allemands ont retracé l’histoire du pouce chez les hominidés.

Selon leur analyse, la dernière évolution biologique ayant permis d’augmenter de la dextérité du pouce remonte à 2 millions d’années. Or, l’espèce Homo sapiens a fait son apparition il y a “seulement” 300 000 ans. Avant cela, d’autres espèces ont existé comme l’Homo naledi, l’Homo habilis, l’Homo erectus, l’Homo néandertalis ou encore l’Homo denisovensis.

Ces travaux suggèrent que les Australopithèques apparus il y a 4 millions d’années n’auraient pas bénéficié de cet avantage évolutif. Toutefois, leurs pouces étaient déjà assez performants pour utiliser des outils en pierre. Cependant, cette même dextérité semblait tout de même plus proche de celle des chimpanzés que des humains contemporains.

mains tenir pouce
Crédits : PxHere

Une évolution ayant renforcé l’usage du pouce

L’évolution du pouce intervenue il y a 2 millions d’années concerne le pouce opposable. Par définition, cela désigne tout simplement le fait de pouvoir toucher ses autres doigts avec son pouce. Évidemment, cela confère à la main une meilleure précision, comme dans le cas d’un genre de longue pince solide. Auparavant, la Science pensait que l’apparition de ce pouce opposable était en lien avec l’émergence de la fabrication d’outils en pierre. En revanche, la datation dont il est question dans l’étude montre que la fabrication de tels outils est bien plus ancienne (Australopithèques). En réalité, cette dernière évolution significative a permis de renforcer l’usage du pouce.

Les chercheurs estiment qu’il s’agissait d’une transition très importante, voire d’une révolution dans les modes de vie, la culture, etc. Ils rappellent que la dextérité manuelle accrue grâce au pouce opposable est une des premières caractéristiques de notre lignée. Cet élément est peut-être même à l’origine du développement d’une culture complexe ayant façonné notre évolution bioculturelle jusqu’à aujourd’hui.