in

La Corée du Sud passe à la 5G ce vendredi, un débit jusqu’à 20 fois plus rapide !

Crédits : Pixabay

La 5G frappe à nos portes, mais c’est la Corée du Sud qui ouvre la première. Le pays du Matin calme devance ainsi les États-Unis, la Chine et le Japon. Seront en effet lancés, ce vendredi, les tout premiers réseaux mobiles 5G du monde.

Une petite révolution

Après la 3G, qui permit un accès généralisé au Web mobile et la 4 G consommée par des milliards d’utilisateurs, débarque la 5G. Un véritable bond en avant jugé « aussi transformateur que l’automobile et l’électricité » par Qualcomm, la célèbre société américaine spécialisée en télécommunications. La 5G promet en effet un débit 20 fois plus rapide, selon les zones. Une révolution qui autorisera de nouveaux usages (accès à l’information quasi instantané, télémédecine, véhicules autonomes, etc.), facilitant ainsi les vies de milliards de personnes. Et c’est la Corée du Sud qui ouvre le bal.

Le pays, hyper-câblé, a en effet depuis longtemps fait du déploiement de la 5G une priorité. Ce vendredi, les trois principaux réseaux de téléphonie mobile sud-coréens – KT, SK Telecom et LG UPlus – proposeront donc désormais leurs services. Aucun des trois opérateurs de réseau sud-coréen n’a pour l’heure communiqué sur son degré d’investissement, mais l’actuel ministre de l’Économie et des Finances et vice-premier ministre de la Corée du Sud, Hong Nam-ki, estime ces chiffres à au moins 2,6 milliards de dollars. Rien que pour cette année.

5G débit internet télémédecine voitures autonomes
La 5G pourra permettre la collecte de données sur les patients en temps réel. Source : everythingpossible – stock.adobe.com

La barrière du coût

Le même jour, Samsung Electronics lancera de son côté son nouveau Galaxy S10 5G, le premier smartphone au monde utilisant la technologie. Il sera suivi du V50, signé du rival LG, deux semaines plus tard. Plus de trois millions de Sud-Coréens passeront à la 5 G d’ici la fin de l’année, prédit le vice-président du KT, Lee Pil-jæ, même si le prix des premiers appareils devrait néanmoins en freiner quelque-uns. La version la moins chère du nouvel appareil Galaxy, par exemple, sera vendue 1,39 million de won. Soit un peu plus de 1 000 euros.

Ce n’est ici qu’un premier pied coincé dans la porte. L’opérateur de réseau américain Verizon prévoit en effet de lancer la semaine prochaine ses services 5G destinés aux utilisateurs mobiles de Chicago et de Minneapolis. Une trentaine de villes américaines devraient suivre dans les prochains mois. Un premier accès limité à la technologie est également prévu dans le courant de cette année au Japon. Avant, bien sûr, des services illimités disponibles à temps pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Notez qu’en France, la 5G devrait faire son apparition d’ici 2020 dans les grandes villes, avant de s’étendre au reste du pays en 2021.

Source

Articles liés :

Huawei dévoile son smartphone 5G avec écran pliable

Des bandages intelligents connectés en 5G en phase de test

Comment la 5G va-t-elle changer nos vies ?