in

La Corée du Nord aurait mis au point un alcool garanti sans gueule de bois

Crédits : Flickr / Mislav Marohnić

À travers le Pyongyang Times, média étatique, la Corée du Nord annonce qu’elle aurait mis au point un alcool à base de ginseng et de riz roussi. Sa particularité? Il peut être bu sans crainte puisqu’il épargnerait la gueule de bois du lendemain. 

Si la Corée du Nord fait habituellement la Une avec des informations peu réjouissantes, comme lorsqu’elle a annoncé avoir procédé à l’essai d’une bombe H, ou encore lorsqu’elle est soupçonnée d’exécuter ses « traîtres » au lance-flammes, ici, l’actualité est toute autre. Selon le média étatique Pyongyang Times, relayé par NK News, une usine nord-coréenne aurait mis au point un alcool qui « peut être bu sans peur d’avoir une gueule de bois ».

C’est donc l’usine Taedonggang, dont le cœur de métier est « d’améliorer les boissons », qui serait à l’origine de cette boisson qui permettrait d’être ivre sans en subir les conséquences le lendemain matin. Plusieurs mois de recherches auront mené les chercheurs à remplacer le sucre par du riz roussi et gluant, permettant ainsi « d’éliminer l’amertume et les gueules de bois ». « La liqueur Koryo, qui est faite avec du Kaesong Koryo, du ginseng de Corée vieux de 6 ans, connu pour ses effets bénéfiques sur la santé, et du riz roussi est très appréciée par les experts et les amoureux, car c’est un alcool suave qui ne cause pas de gueule de bois » peut-on lire dans le Pyongyang Times.

whiskey-315178_960_720
Crédits : Pixabay

Andray Abrahamian, directeur de recherche qui travaille à Choson Exchange, une ONG qui accompagne les jeunes entrepreneurs nord-coréens, déclare à NK News : « Il y a de nombreuses liqueurs de très bonne qualité fabriquées en Corée du Nord, mais de ce que j’en sais, il n’existe nulle part au monde d’alcool garanti sans gueule de bois. »

Les Nord-Coréens ont un rapport spécifique à l’alcool. Comme l’explique Simon Cockerell, guide touristique dans le pays, « le principal hobby des Nord-Coréens est probablement de boire de l’alcool ». Une méthode du régime pour maintenir « les gens heureux », en quelque sorte. « Aussi longtemps que le régime restera au pouvoir, les leaders laisseront les gens boire plus et maintiendront un prix de l’alcool bas et des règles de consommation assez conciliantes » explique Leonid A. Petrov, expert australien de la Corée du Nord.

Source : theatlantic