in

La consommation d’œufs augmente bien le risque de maladies cardiaques

Crédits : Pixabay

Une récente étude américaine signée de la Northwestern Medicine montre qu’il existe bel et bien un lien entre la consommation accrue d’œufs (et de cholestérol en général) et le risque de maladies cardiaques.

Un lien qui fait débat

Que la consommation d’œufs soit liée aux maladies cardiovasculaires est un sujet de controverse depuis des décennies. Le consensus médical, depuis quelques années, semble soutenir qu’il n’est pas forcément nécessaire de surveiller votre consommation. Celles et ceux qui adhèrent à cette idée s’appuient en général sur des études qui ne montrent pas systématiquement que plus de mauvais cholestérol (lipoprotéines de basse densité) dans notre alimentation conduit à plus de cholestérol dans le sang. Et quand bien même il y aurait un lien, d’autres facteurs pourraient brouiller les résultats. Une personne qui aime bien manger des œufs au petit déjeuner les accompagne parfois de bacon.

Autrement dit, difficile de dire si oui ou non les œufs en eux-mêmes favorisent les risques de maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, la plupart de ces études se portent sur de petits échantillons, pas très diversifiés, et la durée d’étude n’est pas très longue. Cette nouvelle approche s’est ici penchée sur les cas de 30 000 personnes d’âge moyen, en bonne santé (sans maladie cardiaque préexistante), et les a suivies pendant une période médiane de 17 à 31 ans.

« L’un des points forts de cette étude est que nous avions un très grand échantillon, explique Norrina Allen, principale auteure de l’étude. Nous avons recueilli des informations auprès de milliers de personnes de différents âges aux États-Unis, de différentes races et ethnies. Un échantillon très diversifié, donc. Nous avons alors examiné leur régime alimentaire, puis nous les avons suivis pendant plus de 30 ans ».

oeufs
Crédits : Pixabay

Un risque supérieur de 6 %

Il ressort de cette étude que, globalement, la consommation de 300 mg de cholestérol alimentaire par jour (œufs, viande rouge, produits laitiers) est associée à un risque plus élevé de maladie cardiovasculaire incidente de 17 %. Pour les œufs seuls, en manger trois ou quatre par semaine était associé à un risque de maladie cardiovasculaire plus élevé de 6 %, et à un risque de mortalité toutes causes confondues supérieur de 8 %. Et ce même pour les personnes qui faisaient de l’exercice.

Ainsi, les adultes qui mangent plus d’œufs présentent un risque significativement plus élevé de maladie cardiovasculaire et de décès, quelle qu’en soit la cause. On note par ailleurs que tout le cholestérol des œufs est contenu dans les jaunes (un gros œuf contient environ 180 milligrammes de cholestérol). Les auteurs de l’étude conseillent donc de ne consommer que les blancs plutôt que les œufs entiers, ou de consommer des œufs entiers avec modération.

Source

Articles liés :

La vidéo d’un papillon en train de pondre ses œufs est incroyable

Des centaines d’œufs de ptérosaures découverts

Des pansements d’un nouveau genre élaborés à partir de coquilles d’œufs

La consommation d’œufs augmente bien le risque de maladies cardiaques
noté 1.9 - 7 vote[s]