in

La chirurgie moléculaire, une révolution en médecine ?

Crédits : capture YouTube / American Chemical Society

Aujourd’hui, les méthodes utilisées dans le cadre d’opérations médicales intègrent souvent l’utilisation d’un scalpel. Des chercheurs américains ont récemment communiqué sur le concept de “chirurgie moléculaire”, une méthode inédite reposant sur un courant électrique !

Une méthode non invasive

Et si nous pouvions réaliser des opérations chirurgicales sans effusion de sang ? Adieu le scalpel et bonjour la chirurgie moléculaire, une nouvelle technique détaillée dans une publication de l’American Chemical Society du 2 avril 2019. L’étude en question dirigée par Michael Hill, chercheur à l’Occidental College de Los Angeles (États-Unis), vise à réparer les tissus vivants sans incision, et donc sans aucune cicatrice.

« Nous envisageons cette nouvelle technique comme une procédure à faible coût réalisée sous anesthésie locale en seulement cinq minutes », a déclaré Michael Hill.

Il est question d’utiliser de minuscules aiguilles, des moules imprimés en 3D ainsi qu’un courant électrique. Le chercheur et son équipe ont pratiqué des tests sur des animaux et ont déclaré avoir pu remodeler avec succès leur cornée ou encore leurs oreilles !

En quoi consiste cette méthode ?

Comme l’indiquent les chercheurs dans leur compte rendu et dans la vidéo présente en fin d’article, des lentilles de contact ont été imprimées en 3D. Ensuite, des électrodes à microaiguilles ont servi à faire traverser un courant électrique dans ces mêmes lentilles, et ce afin de ramollir la cornée de l’animal dans le but de la remodeler.

Crédits : capture YouTube/ American Chemical Society

Des tests ont également été pratiqués sur des oreilles de lapin. Le but ? Leur donner une nouvelle forme par le biais d’un moule dans lequel les chercheurs ont également fait passer le fameux courant électrique. Résultat : les oreilles ont gardé la forme souhaitée une fois que le moule a été retiré. En effet, les chercheurs ont pu modifier la forme d’un cartilage ! Une électrolyse s’est produite avec l’eau contenue dans les tissus, ce qui a eu pour effet de générer des protons chargés positivement. Ceux-ci ont alors neutralisé les charges négatives des protéines contenues dans le cartilage. Ainsi, lorsque la charge du cartilage a baissé en densité, ce même cartilage a pu être modelé.

Crédits : capture YouTube/ American Chemical Society

En 2018, deux innovations promettaient déjà de révolutionner la chirurgie. En effet, il était question d’un hydrogel capable de stimuler la régénération tissulaire ainsi que de la peau humaine synthétique afin de soigner les grands brûlés.

Voici un extrait de la dernière conférence de l’American Chemical Society (31 mars – 4 avril 2019) décrivant cette méthode de chirurgie moléculaire :

Sources : Science MagazineSiècle Digital

Articles liés :

Les lunettes HoloLens font un pas de plus en chirurgie augmentée !

Des mini-robots chirurgiens contrôlés via la réalité virtuelle !

Bienvenue dans l’ère de la “chirurgie augmentée” !