in

La Chine présente sa version de la « mère de toutes les bombes »

chine bombe thermobarique
Une image de la bombe larguée depuis un bombardier H-6K. Crédit : ZBKJ via Huitong‘s CMA-Blog

La Chine a présenté un « nouveau type » de bombe aérienne massive. D’après certains experts, il s’agirait d’une arme thermobarique similaire à la propre « mère de toutes les bombes » américaine. De quoi s’agit-il précisément ?

Un récent post publié sur Twitter nous permet d’avoir un regard plus complet sur une bombe mystérieuse développée par la Chine. L’image ne montre aucun détail spécifique, simplement qu’elle semble être larguée depuis la soute d’un bombardier de la série Xian H-6. Cette bombe est apparue pour la première fois en 2019 dans un montage vidéo promotionnel (voir ci-dessous) du conglomérat de défense d’État chinois China North Industries Group Corporation Limited, ou NORINCO.

Une bombe thermobarique

Des rapports antérieurs ont indiqué qu’il pourrait s’agir d’un type thermobarique. Ces armes, également connues sous le nom de « bombes à vide », créent des explosions plus puissantes et dévastatrices que les armes conventionnelles de même taille en faisant exploser une vapeur dans la zone de souffle.

Dans le détail, ces armes thermobariques disposent d’un réservoir de combustible volatil et de deux charges explosives. Après le tir ou la mise à feu, une première explosion ouvre le réservoir à une altitude déterminée et en disperse le contenu qui se mêle à l’air ambiant. Une deuxième charge amorce ensuite l’explosion de ce mélange avant de toucher le sol, produisant une surpression 1,5 à 2 fois plus puissante qu’une bombe conventionnelle. Le résultat est un nuage de plasma qui atteint des températures comprises entre 2 500 et 3 000°C capable de pénétrer de petites ouvertures, telles que celles des bâtiments blindés. Immédiatement après l’explosion a également lieu une dépression de l’air produisant un effet de souffle inversé.

La « mère » et le « père » de toutes les bombes

L’une de ces armes les plus connues est probablement la MOAB GBU-43/B (Massive ordonnance air blast bomb qui est une bombe américaine à effet de souffle d’artillerie lourde. Aussi connue sous le nom de la « Mère de toutes les bombes », elle est remplie d’un mélange de TNT, de poudre d’aluminium et d’un composant chimique, le cyclométhylène trinitramine (un explosif nitré).

La MOAB, initialement conçue comme une arme dissuasive, peut être larguée par un avion de transport de type C-130 avant d’être guidée par satellite, ce qui lui permet d’atteindre précisément sa cible. Sa puissance explosive, comparable à onze tonnes de TNT, n’équivaut cependant qu’à un trentième de celle de la plus petite bombe nucléaire américaine.

Les États-Unis auraient utilisé cette arme pour la première fois contre Daech en avril 2017, tuant 36 combattants.

Cependant, la bombe thermobarique la plus puissante au monde est probablement russe. Surnommée le « Père de toutes les bombes », elle serait quatre fois plus puissante que la MOAB américaine. La bombe, qui a effectué son premier test en condition réelle en septembre 2007, contiendrait en effet selon l’armée russe 7,1 tonnes d’un explosif créé à l’aide de nanotechnologies, générant l’équivalent de quarante-quatre tonnes de TNT.