in ,

La Chine étend son programme de modification des conditions météo sur 56 % de son territoire

Crédits : ulleo / Pixnio

Depuis plusieurs années, la Chine travaille sur un programme expérimental de géo-ingénierie intégrant l’ensemencement de nuages. Ce même programme a fait l’objet d’un récent élargissement. L’objectif ? Pouvoir ajuster la météo sur 56 % de son territoire, du jamais vu dans de telles proportions.

Entre 10 et 15 % de précipitations supplémentaires

Le réchauffement climatique cause des pénuries en eau dans diverses zones du globe. Or, la Chine n’y échappe pas, comme l’explique CNN dans un article publié le 4 décembre 2020. L’ensemencement des nuages est une technique de géo-ingénierie de plus en plus utilisée par ce pays, dans le but de faire tomber la pluie. Depuis peu, les responsables du programme expérimental en cours ont décidé d’augmenter ses capacités. L’objectif est à terme de pouvoir contrôler les conditions météorologiques sur 56 % du territoire chinois, c’est-à-dire environ 5,5 millions de kilomètres carrés. Il s’agit donc du projet d’ensemencement de nuages le plus imposant au monde.

Afin de modifier les conditions météo, le pays prévoit d’injecter de faibles quantités d’iodure d’argent dans les nuages. Néanmoins, cette manipulation concerne les nuages ayant un taux d’humidité particulièrement élevé. Ainsi, il s’agira de condenser plus facilement les particules avant de générer des précipitations. Les experts évoquent la possibilité d’obtenir entre 10 et 15 % de précipitations supplémentaires.

nuages encemensement
Crédits : World Meteorological Organization

Contrôler la météo sur plus de la moitié de la Chine semble être une entreprise gigantesque. Néanmoins, tout dépendra des moyens que le pays mettra en œuvre. Si le but final est ici de rendre fertiles certaines régions désertiques, le programme sera au moins en mesure d’influer sur la météo au quotidien. En revanche, avoir un impact sur le climat d’une manière générale pourrait rester quelque chose de peu probable. Quoi qu’il en soit, la Chine a mobilisé 35 000 personnes sur le projet. D’ici une quinzaine d’années, le gouvernement investira dans 4 nouveaux avions et 900 lance-roquettes.

Comment fonctionne cette technique ?

L’ensemencement de nuages peut se faire par le bas depuis le sol, ou bien par le haut à l’aide d’un avion. Il incombe d’accrocher à l’appareil des tubes aux allures de bâtons d’explosifs. Ces tubes, remplis d’iodure d’argent, de sel ou de neige carbonique seront déversés sur les nuages. S’en suivra une réaction physico-chimique permettant aux particules de s’accrocher aux gouttelettes d’eau formant le nuage. Les gouttelettes deviendront alors de grosses gouttes et tomberont en pluie. Suivant le type de nuage visé, il sera possible d’obtenir différents types de pluie, ou encore de la neige.

Cette technique, la Chine y a déjà eu recours de manière exceptionnelle. Ce fut en 2008, durant les Jeux Olympiques de Pékin. Pendant huit heures, les autorités ont tiré dans le ciel pas moins de 1 000 obus d’iodure d’argent afin de dégager le ciel et permettre le bon déroulement des épreuves.