in

La Chine dévoile un vaisseau suborbital inspiré du Starship

Capture d'écran d'une présentation du principal fabricant de fusées public chinois, CALT. Crédits : Weibo / CALT

La China Academy of Launch Vehicle Technology a présenté un concept de vaisseau suborbital capable de transporter des humains n’importe où sur la planète depuis l’espace. Et ce véhicule, vous allez pouvoir le constater, ressemble étrangement au Starship de SpaceX.

Ce week-end, la Chine a célébré sa sixième « Journée nationale de l’espace » à Nanjing, capitale de la province du Jiangsu, à l’est du pays. Au cours de cet événement, plusieurs échantillons lunaires de la mission Chang’ e-5 ont été exposés au public. Les responsables chinois ont également annoncé le nom de leur premier rover martien, qui tentera son atterrissage à la mi-mai. Mais un projet nous intéresse particulièrement.

Un stand, celui de la China Academy of Launch Vehicle Technology, le principal fabricant de fusées d’État chinois, a en effet révélé plusieurs concepts de véhicules suborbitaux. L’idée : transporter des humains partout sur la planète en un temps record.

Se rendre n’importe où sur Terre depuis l’espace

Plusieurs compagnies se préparent à pénétrer un nouveau marché : celui des vols suborbitaux commerciaux. L’un des concepts les plus prometteurs n’est autre que celui proposé par SpaceX. Principalement développé pour transporter de grandes charges utiles vers la lune et Mars, le vaisseau interplanétaire et réutilisable Starship pourra également transporter de grandes quantités de marchandises et d’humains autour de la Terre.

Musk a présenté cette idée pour la première fois en 2017, envisageant des vols suborbitaux entre des ports spatiaux au large des grandes villes. Une vidéo publiée à l’époque nous promettait un temps de vol entre New York et Shanghai de seulement 39 minutes, et annonçait la capacité de se rendre “n’importe où sur Terre en moins d’une heure ”.

À l’origine, ces vols devaient s’appuyer sur les deux étages du véhicule, à savoir le Starship et son booster Super Heavy. Puis, en 2019, SpaceX a révélé que ces vols suborbitaux pourraient n’utiliser que le Starship. Afin de répondre aux exigences de poussée, un tel vaisseau suborbital devrait alors s’équiper de plusieurs moteurs Raptor supplémentaires (deux à quatre, selon Musk).

starship
Crédits : SpaceX

Un vaisseau inspiré du Starship

Ceci étant dit, il semblerait que le SpaceX ait inspiré la China Academy of Launch Vehicle Technology. Une vidéo promotionnelle, capturée et partagée sur le réseau social chinois Weibo, nous révèle en effet deux concepts de véhicules suborbitaux commerciaux susceptibles d’être développés au cours de la prochaine décennie.

Comme vous pouvez le constater sur les images (voir ici), le premier concept ressemble de manière frappante au véhicule Starship, non seulement en apparence, mais aussi dans sa fonction. Le deuxième concept proposé dans la vidéo chinoise nous montre un véhicule propulsé à l’horizontale par une sorte de catapulte électromagnétique.

Ces deux systèmes s’intègrent dans des plans précédemment annoncés par la Chine qui visent à livrer du fret dans le monde entier via un vol suborbital d’ici 2035, puis des passagers d’ici 2045.

Ce ne serait pas la première fois que le programme spatial chinois s’intéresse de près à SpaceX. Lors du tout premier lancement de la société en 2006, un bateau-espion se trouvait en effet dans la petite étendue de l’océan où le premier étage de la fusée Falcon 1 devait revenir.

Et la société d’Elon Musk inspire. Plus récemment, en 2019, la fusée chinoise Longue Marche 2C a en effet testé des “ailettes grillagées” similaires à celles utilisées par le premier étage de la fusée Falcon 9 pour se diriger dans l’atmosphère lors du processus de rentrée. Nous savons que la Chine a également l’intention de développer la fusée Longue Marche 8 pour atterrir sur une plate-forme maritime, comme le font actuellement les boosters Falcon 9.