in

La Chine a lancé pour la première fois une fusée depuis la mer !

Crédits : capture YouTube / SciNews

Tout récemment, la Chine a mis sur orbite sept satellites. Cette performance très banale a pourtant fait l’objet d’une grande première. En effet, la fusée transportant ces satellites a été lancée depuis une plateforme située en mer.

Un succès indéniable

Selon le média chinois Ecns, le lanceur Long March 11 a décollé ce 5 juin 2019 avant de placer sur orbite sept satellites. Cette opération menée avec succès par la China Aerospace Science and Technology Corporation (Casc) s’est faite depuis une plateforme stationnant en mer Jaune, entre la Chine et la péninsule coréenne.

Il faut savoir que le choix d’une plateforme maritime est intéressant dans la mesure où il devient possible de se rapprocher de l’Équateur. Le but ? Bénéficier davantage de l’effet de la rotation de la Terre. Celle-ci fournit une force centrifuge favorisant le décollage des fusées (effet de fronde ou catapulte), un détail important en matière d’économies de carburant.

La Chine a pour la première fois lancé une fusée depuis une plateforme située en mer !
Crédits : capture YouTube/ SciNews

Compléter la gamme de lanceurs chinois

Cette mission permet aussi de constater que la Chine assoit davantage son autonomie concernant l’accès à l’espace. Et non seulement les coûts sont moins importants, mais la sécurité est également renforcée. En effet, rappelons que les bases de lancement terrestres ont pour principal désavantage de faire voler des engins au-dessus de zones habitées.

En revanche, il n’est pas question pour la Chine de remplacer ses autres lanceurs en service. Le but est plutôt de compléter sa gamme. Tout simplement, les capacités de la fusée Long March 11 sont assez limitées. Effectivement, celle-ci peut embarquer une charge utile de seulement 700 kg en orbite basse et 350 kg en orbite héliosynchrone. À titre de comparaison, les capacités de Vega, le plus petit lanceur d’Arianespace sont bien plus importantes. En effet, celui-ci peut placer l’équivalent de 2,3 tonnes en orbite basse et 1,5 tonne en orbite polaire.

La Chine est depuis quelques années un acteur majeur du domaine spatial et fait naturellement parler d’elle. En février 2019, ce pays a annoncé vouloir construire la première centrale solaire au monde dans l’espace. Il y a quelques semaines, la Chine a également dévoilé son intention de lancer une sonde vers l’astéroïde Kamo’oalewa afin d’y prélever des échantillons.

Voici la vidéo du lancement de la fusée Long March 11 :

Source

Articles liés :

La Chine travaille sur sa propre fusée réutilisable

La Chine va-t-elle bientôt dominer l’espace ?

Quand la NASA repère le rover chinois de l’autre côté de la Lune