in

Comme l’Europe et les États-Unis, la Chine a des vues sur Vénus

vénus
Illustration de la planète Vénus. Crédits : JAXA / ISAS / DARTS / Damia Bouic

Plus de détails émergent sur la mission potentielle de la Chine sur Vénus dans le cadre du programme d’exploration spatiale en expansion du pays. La mission proposée, appelée Venus Volcano Imaging and Climate Explorer (VOICE), serait lancée en 2026 pour arriver sur place un an plus tard.

La Chine en orbite vénusienne ?

La Chine est de plus en plus présente sur la scène spatiale. Le pays s’illustre actuellement dans le cadre de sa mission Tianwan-1 sur et autour de la planète rouge. Nous savons également qu’une mission de retour d’échantillons d’astéroïdes proches de la Terre est prévue en 2025. Récemment, la Chine a également confirmé son intention de collecter des échantillons martiens en 2028.

Parallèlement à ces missions, le pays pourrait également visiter Vénus dans le cadre de sa mission Volcano Imaging and Climate Explorer (VOICE). L’idée serait de placer un vaisseau spatial sur une orbite polaire circulaire à une altitude de 350 kilomètres. Sur place, les chercheurs aimeraient étudier l’évolution géologique de la planète et les processus thermiques et chimiques de son atmosphère. Une attention particulière serait également portée sur le potentiel d’habitabilité des nuages vénusiens.

Les instruments scientifiques de cette mission comprendraient un radar à synthèse d’ouverture polarimétrique en bande S. Ce dernier permettrait de percer les nuages ​​vénusiens dans le but de cartographier la surface. Un imageur multispectral serait également installé pour observer Vénus dans les longueurs d’onde ultraviolettes, visibles et proches infrarouges.

Pour l’heure, rien n’est gravé dans le marbre. VOICE est en effet l’une des treize missions candidates du troisième programme prioritaire stratégique (SPP) sur les sciences spatiales de l’Académie chinoise des sciences. Une autre proposition propose l’envoi d’une sonde pour collecter et rapporter sur Terre des échantillons de l’astéroïde 1989 ML de type E.

On ignore encore combien de missions seront approuvées. Les candidates seront évaluées dans un proche avenir en fonction du budget disponible, de la préparation technologique et du calendrier de fabrication.

vénus
Crédits : JAXA

Du monde aux portes de Vénus

Si elle est finalement sélectionnée, la mission VOICE rejoindra d’autres projets en cours visant à l’exploration de Vénus. La NASA vient d’annoncer le développement de non pas une, mais deux nouvelles missions en partance pour la planète au cours de la décennie : VERITAS et DAVINCI +. L’Agence spatiale européenne (ESA) a également confirmé le développement de sa mission EnVision qui visera à compléter les deux autres annoncées par la NASA.

Néanmoins, ce n’est pas tout. Nous savons également que la société Rocket Lab vise à lancer une mission privée Vénus en 2023, tandis que l’Inde prévoit d’envoyer l’orbiteur Shukrayaan dans l’espace un an plus tard. La Russie a également annoncé des plans pour une mission nommée Venera-D, dont le lancement est prévu en 2029.

Trop longtemps négligée, il semblerait que l’ancienne jumelle de la Terre soit de nouveau courtisée.