in

La chasse aux planètes semblables à la Terre est ouverte !

Crédits : Melmak / Pixabay

Le nouveau satellite TESS, de la NASA, va s’appuyer sur un nouveau catalogue d’étoiles autour desquelles pourraient évoluer des planètes semblables à la Terre. La chasse est ouverte.

Il existe des milliards d’étoiles dans le ciel nocturne. Dans notre quête de vie extraterrestre, il est donc nécessaire de faire le tri. De nous concentrer sur les étoiles autour desquelles pourraient évoluer des planètes rocheuses, similaires à la Terre. Notre monde est en effet le seul exemple connu pour abriter la vie. C’est donc sur lui que nous devons nous appuyer. En ce sens, une équipe d’astronomes a récemment identifié les cibles les plus prometteuses.

1 823 étoiles sélectionnées

Ce nouveau catalogue s’inspire de celui développé à l’origine à l’Université Vanderbilt (États-Unis). À la base, celui-ci contenait des centaines de millions d’étoiles. Depuis 2012, les astronomes cherchent à réduire le champ d’observation en ne sélectionnant que les étoiles potentiellement favorables aux planètes rocheuses. Au final, et après des années d’analyses, il ne reste que 1 823 étoiles candidates, sur lesquelles TESS va devoir se concentrer.

« Notre ambition est non seulement de détecter des centaines de mondes semblables à la Terre dans d’autres systèmes solaires, mais également de les trouver autour des systèmes les plus proches, a déclaré Keivan Stassun, de l’Université Vanderbilt. Dans quelques années, nous saurons peut-être sûrs qu’il existe d’autres planètes habitables, avec des atmosphères respirables. Bien sûr, nous ne saurons pas encore s’il y a quelque chose, ou quelqu’un, qui le respire, concède le chercheur. Mais ce sera un grand moment dans l’histoire de l’humanité et un grand pas en avant pour notre compréhension de notre place dans l’Univers ».

exoplanète TESS
Emplacement (marqué d’une croix rouge) d’une exoplanète découverte par le satellite TESS il y a quelques mois. Crédits : Enquête du Conseil de recherches en sciences et en génie J/CX Huang et al., 2018

« Nous sommes impatients de voir quels mondes nous trouverons »

Le télescope TESS, en opération depuis avril dernier, sera suffisamment sensible pour repérer des planètes semblables à la Terre qui reçoivent un rayonnement équivalent à notre planète depuis leur étoile. Sur ces 1 823 étoiles, 408 seront mises en avant, suffisamment proches pour que TESS puisse apercevoir de tels mondes en un seul transit. La plupart de ces étoiles sont relativement petites, mais suffisamment brillantes. Elles sont également fraîches, avec des températures comprises entre 2 700 et 6 000 degrés Kelvin. La plus proche évolue à environ 4 années-lumière de la Terre.

« Nous ne savons pas combien de planètes notre TESS trouvera parmi les centaines d’étoiles de notre catalogue, ni même si elles seront habitables, note Lisa Kaltenegger, membre de l’équipe scientifique TESS. Mais les chances de le faire sont en notre faveur. Certaines études indiquent qu’il existe de nombreuses planètes rocheuses dans la zone habitable des étoiles froides, comme celles de notre catalogue. Nous sommes impatients de voir quels mondes nous trouverons ».

Source

Articles liés :

Des saphirs et des rubis en abondance dans ces exoplanètes

Sur combien d’exoplanètes connues pourriez-vous techniquement marcher ?

Pourrons-nous bientôt observer directement les exoplanètes ?