in

C’est fait : le vaisseau Starliner est en route pour l’ISS

Crédits : United Launch Alliance

La capsule Starliner de Boeing a de nouveau décollé vers la Station Spatiale internationale (ISS) ce jeudi après deux missions avortées en raison de problèmes techniques. Le vaisseau doit s’arrimer dans la nuit de vendredi à samedi. En cas de succès, une première mission habitée pourrait avoir lieu dès l’année prochaine. Dès lors, la NASA pourra compter sur deux vaisseaux commerciaux.

Starliner a décollé ce jeudi 19 mai, coiffé au sommet d’une fusée Atlas V de United Launch Alliance (ULA). Le duo s’est élevé depuis Cap Canaveral, en Floride, comme prévu à 18 h 54 heure locale (23 h 54 heure française), donnant le coup d’envoi d’un vol-test crucial (OFT-2) pour Boeing.

La capsule s’est séparée avec succès de l’étage supérieur de sa fusée un peu moins de quinze minutes après le lancement, au-dessus de l’océan Atlantique Nord. Un peu plus d’un quart d’heure plus tard, Starliner a réussi sa brûlure d’insertion orbitaire de quarante-cinq secondes. Le vaisseau évolue désormais sur une orbite stable et circulaire, en route vers la Station Spatiale internationale.

Boeing joue gros

Pour rappel, cette mission OFT-2 sans équipage est conçue pour démontrer que Starliner est prête à transporter des astronautes vers l’ISS pour la NASA. Boeing était censé se partager le contrat avec SpaceX qui a pris beaucoup plus d’avance. La société d’Elon Musk a en effet déjà transporté des astronautes lors de quatre missions opérationnelles vers le complexe orbital.

De son côté, la capsule Starliner a essuyé de nombreux revers techniques, retardant à chaque fois sa certification. Le dernier en date remonte à l’été dernier. Les vérifications de routine opérées avant le vol avaient à l’époque révélé plus d’une douzaine de vannes d’oxydant défectueuses dans le système de propulsion du vaisseau. Il a fallu huit mois aux ingénieurs pour identifier et réparer le problème.

La NASA compte maintenant sur Boeing pour ajouter une « redondance différente » à la rotation régulière des équipages de l’agence vers l’ISS. Le lancement réussi de ce jeudi rapproche les deux parties de la réalisation de cet objectif commun.

starliner
Décollage de Starliner. Crédits : United Launch Alliance

Une arrivée prévue cette nuit

La capsule Starliner devrait normalement rejoindre la station dans la nuit de vendredi à samedi en s’appuyant sur un système d’intelligence artificielle pour l’aider à se verrouiller sur le laboratoire orbital. Le vaisseau devrait ainsi pouvoir s’amarrer vers minuit (heure française). Le lendemain, les membres d’équipage déchargeront ensuite plus de 180 kilogrammes de fret envoyés pour les occupants actuels de l’ISS, principalement de la nourriture.

Starliner restera probablement amarré à la station pendant quatre à cinq jours. Tout dépendra de la météo subie sur la trajectoire de descente. Il est ensuite prévu que le vaisseau atterrisse dans l’ouest des États-Unis en utilisant un système combiné de parachutes et d’airbags.