in

La Californie s’apprête à son tour à légaliser le compostage humain

compost
Crédits : iStock / tortoon

Outre-Atlantique, après l’État de Washington, la Californie va également légaliser le compostage humain afin de lutter contre le réchauffement climatique. Cette décision, qui devrait prendre effet dès 2027, prouve que la méthode en question fait son chemin et pourrait intéresser d’autres contrées.

Une méthode qui séduit de plus en plus

En mai 2019, l’État de Washington (États-Unis) votait une loi sans précédent, autorisant le compostage humain. Une première installation pratiquant cette technique a d’ailleurs ouvert ses portes en 2021. Concrètement, il s’agit de faciliter la décomposition des restes des défunts au sein de chambres de compostage. L’objectif ? Transformer ces derniers en éléments nutritifs. Les corps sont recouverts de copeaux de bois, de foin et de luzerne tandis que les bactéries présentes dans l’organisme s’occupent du compostage durant une période pouvant aller de 30 à 45 jours.

Comme l’explique la chaîne de télévision ABC7 dans un article du 20 septembre 2022, la Californie va devenir le prochain état étasunien à légaliser le compostage humain. Rappelons au passage qu’outre l’État de Washington, les États du Colorado, de l’Oregon et du Vermont ont depuis franchi le pas. Ainsi, les californiens seront autorisés dès 2027 à laisser leurs cadavres se décomposer au moyen d’une méthode bénéficiant d’un cadre très précis et réglementé. Sans doute, d’autres décideurs aux États-Unis – et pourquoi pas dans d’autres pays – pourraient à l’avenir être également séduits par l’idée.

morgue corps
Crédits : bbsferrari / iStock

Une alternative crédible sur plusieurs plans

Tout comme les autres États qui ont légiféré, la Californie justifie sa décision par des arguments d’ordre économique et écologique. Premièrement, il est question de réduire les frais d’obsèques pour les familles. Ensuite, il s’agit de lutter contre le réchauffement climatique. En effet, les corps en décomposition génèrent des gaz et des polluants contribuant au réchauffement de la planète. Par ailleurs, la transformation des corps en éléments nutritifs permet la production de fertilisants pouvant faire l’objet d’une utilisation dans des champs et des potagers.

Selon ses défenseurs, le compostage humain permet, pour un budget moindre, de retourner à la terre d’une autre façon, tout en respectant davantage l’environnement. Il s’agit donc d’une réelle alternative aux méthodes traditionnelles. En 2021, nous évoquions le fait que les funérailles ont un impact écologique loin d’être négligeable. En effet, une étude française soulignait les multiples aspects négatifs des méthodes classiques que sont l’inhumation (enterrement) et la crémation.