in

La 5G utilisée par les hôpitaux chinois dans la lutte contre le coronavirus !

Crédits : Fabian Horst / Wikipédia

L’épidémie de coronavirus continue sa progression. En Chine, des hôpitaux reçoivent actuellement l’aide d’une compagnie de télécommunications. L’objectif ? Faciliter la communication entre les établissements à l’aide de la 5G ! Des premiers tests ont été réussis, laissant penser à un déploiement plus important de la connexion.

Faciliter la communication entre hôpitaux

Le dernier bilan en date du 31 janvier 2020 fait état de 9 816 cas confirmés de coronavirus dans le monde pour un total de 213 décès. La Chine fait face à l’épidémie en plaçant notamment certaines villes en quarantaine dont Wuhan, foyer de l’épidémie. Dans cette ville, un hôpital de 25 000 m² a même été construit en seulement 10 jours, un temps record !

Selon un communiqué publié le 27 janvier 2020, la compagnie de télécommunications chinoise ZTE a voulu augmenter le pouvoir de communication des hôpitaux chinois. L’objectif est, à terme, d’harmoniser les diagnostics établis par les médecins, peu importe dans quel hôpital se trouvent les patients. Dans un premier temps, il était question d’une phase de test dans la province du Sichuan.

hopital chinois
Plusieurs hôpitaux chinois disposent désormais d’une connexion 5G !
Crédits : 瑞丽江的河水 / Wikipédia

Tests réussis et élargissement de la connexion

La société ZTE a monté et interconnecté des stations 5G puis a connecté la salle de conférence du West China Hospital de Chengdu aux antennes. C’est ainsi que le 26 janvier, une première téléconsultation vidéo a eu lieu afin de tester ce réseau 5G tout juste mis en place. Or, ce test a permis d’établir une connexion avec le Chengdu Public Health Clinic Center. Au passage, il faut savoir que les deux établissements cités représentent un noyau central connecté à près d’une trentaine d’hôpitaux de la région.

Rappelons que la province du Sichuan se trouve à plus de 1 000 km à l’ouest de la province du Hubei et de sa capitale Wuhan. Selon ZTE, la réussite de ces premiers tests donne espoir d’élargir la connexion 5G à cette région et pourquoi pas au reste du pays. Par ailleurs, ce réseau pourrait également servir à mieux traiter une épidémie de grippe pour l’instant plus meurtrière. Évidemment, la médiatisation de cette épidémie est bien moins importante que celle du coronavirus 2019-nCoV. Néanmoins, la mise à disposition d’un dispositif 5G pour traiter ce type d’épidémie revenant chaque année pourrait être évidemment très appréciable.

Source

Articles liés :

Des chercheurs australiens ont répliqué le coronavirus chinois. Pourquoi est-ce une bonne nouvelle ?

Coronavirus : l’épidémie pourrait atteindre son pic “dans une semaine ou 10 jours” estime un spécialiste

Depuis l’arrivée du coronavirus, ce jeu simulant une pandémie connaît un énorme succès !