Les koalas seraient capables de prédire les jours les plus chauds

koala chaleur dormir branche arbre sieste
Crédits : Woodstock/iStock

Face au réchauffement climatique, la faune sauvage doit redoubler d’inventivité pour affronter les journées les plus chaudes de l’année. Une équipe de chercheurs australiens s’est penchée sur le cas du koala, révélant une technique d’autorégulation jamais observée chez le marsupial.

Une récente étude publiée dans la revue scientifique Conservation Physiology révèle que les koalas auraient le don de prédire la météo, et notamment de détecter quels vont être les jours les plus chauds de l’année. Une faculté étonnante qui permettrait aux marsupiaux de réguler leur température corporelle.

Comment les koalas peuvent-ils prédire la météo et détecter les jours les plus chauds ?

Pour mener à bien leur étude, les scientifiques ont pu analyser, en l’espace de deux semaines, le comportement d’une colonie de koalas de Nouvelle-Galles du Sud par temps de canicule, soit la période la plus chaude de l’année.

En tant normal, les koalas maintiendraient la température de leur corps à 36,3°C. Lors de la journée la plus chaude de l’année, justifiant d’un 40,8°C, la température corporelle observée chez les animaux grimpa également à 40,8°C. Le matin de ce même jour, la température des koalas de la colonie fut mesurée à 32,4°C, soit la plus basse jamais enregistrée. Ces observations révèlent alors que l’animal est capable de réguler sa température de façon optimale pour faire face aux conditions les plus chaudes.

koala tronc Australie marsupial dormir
Crédits : John Carnemolla/iStock

L’un des responsables de l’équipe de travail indique que cette adaptation permettrait aux koalas de laisser la chaleur corporelle augmenter avec la température de l’air plutôt qu’essayer de conserver une température normale en utilisant par exemple de l’eau pour se rafraîchir :

Nous avons été surpris de constater que les koalas faisaient fluctuer leur température centrale selon les conditions environnementales. Une tactique adaptative permettant potentiellement de réduire le refroidissement par évaporation.

Une technique qui comporte des risques

Si la technique d’autorégulation des koalas leur permet d’affronter les jours les plus chauds de l’année, avec le réchauffement climatique, cette stratégie pourrait au contraire les mettre en danger. Car les animaux endémiques d’Australie ne sauraient endurer des températures nettement supérieures à 40°C.

La survie des koalas dépend des mesures d’atténuation du réchauffement climatique

Avec des épisodes de canicule et de sécheresse susceptibles de s’intensifier à l’avenir, les koalas et autres animaux arboricoles herbivores vont cruellement pâtir de la hausse des températures, les poussant alors vers leurs limites thermiques. D’où l’importance des mesures d’atténuation du réchauffement climatique (réduction des émissions de gaz à effet de serre, reforestation, création de corridors écologiques, surveillance des incendies, etc.).

koalas Australie feu incendie forêt chaleur jours chauds
Crédits : Bennymarty/iStock