in

Un « kérosène solaire » pour faire voler les avions de la Swiss en 2023

Crédits : Max Pixel

Récemment, la compagnie aérienne Swiss a annoncé vouloir devenir la première compagnie à utiliser du kérosène solaire Synfuel pour ses avions. Ce projet devrait d’ailleurs aboutir l’année prochaine. Voici ce qu’il faut savoir sur ce carburant liquide écologique qui pourrait bien devenir une alternative viable aux énergies fossiles.

Un autre type de kérosène

En octobre 2021, nous évoquions une étude qui portait sur l’élaboration d’un carburant basé sur un type de moutarde plutôt que sur le pétrole. L’objectif est de mettre au point un nouveau carburant capable de remplacer le kérosène pour l’aviation et ainsi réduire l’impact écologique de ce secteur à hauteur de 68 %. Il faut dire que les projets visant à mettre au point ce genre d’alternative sont de plus en plus nombreux. Un article publié par l’agence de presse Reuters le 1er mars 2022 a par exemple évoqué l’intention de la Swiss International Air Lines d’utiliser un autre type de kérosène.

La compagnie aérienne a évoqué le kérosène solaire Synfuel, un carburant liquide de substitution provenant de la conversion de la lumière solaire et de l’air ambiant. Plus précisément, le dioxyde de carbone et l’eau sont extraits de l’air ambiant, puis fractionnés grâce à l’énergie solaire. Ainsi, la production de ce carburant provient entièrement de sources d’énergies renouvelables. De plus, le kérosène solaire s’utiliserait exactement de la même façon que le kérosène classique.

schéma conversion CO2 eau kerosene solaire
Crédits : Synhelion

Mieux que les biocarburants ?

Comme pour le projet de carburant à base de moutarde, les alternatives au kérosène classique sont souvent des biocarburants. Or, ces derniers font face à une limite, à savoir celle concernant les terres agricoles qui ont malheureusement tendance à se raréfier. Pour les responsables du projet, le kérosène solaire permet de répondre à la demande mondiale de carburant pour l’aviation sans entrer en concurrence avec la production alimentaire destinée aux humains et au bétail. Surtout, le kérosène solaire n’émettrait pas plus de CO2 dans l’atmosphère que ce qui est capté lors du processus de conversion.

Si les premiers vols de la Swiss avec ce nouveau carburant devraient survenir en 2023, la compagnie a également affirmé vouloir combler la moitié de ses besoins d’ici 2030. Par ailleurs, la Swiss, mais aussi Lufthansa ont conclu un partenariat avec Synhelion, une société produisant du carburant solaire. La société suisse désire devenir la première compagnie au monde à utiliser du kérosène solaire Synfuel pour le fonctionnement de ses appareils. « Notre kérosène solaire neutre en carbone de nouvelle génération est un substitut économiquement et écologiquement viable aux combustibles fossiles », a à ce titre déclaré Philipp Furler, CEO de Synhelion.