in

Le JWT repère Earendel, l’étoile la plus éloignée connue de l’Univers

L'étoile la plus éloignée jamais vue, appelée Earendel, est indiquée par une flèche dans l'encart de cette image du télescope spatial Hubble qui a capturé l'étoile à 12,9 milliards d'années-lumière à l'aide d'une lentille gravitationnelle. Crédits : NASA, ESA, B. Welch (JHU), D. Coe (STScI), A. Pagan (STScI)

Des astronomes ont récemment utilisé la puissance du James Webb Telescope (JWT) pour observer Earendel, l’étoile individuelle la plus éloignée connue à ce jour. Déniché par Hubble en mars 2022, l’objet peut être vu tel qu’il était il y a 12,9 milliards d’années. À terme, le JWT pourrait utiliser les effets de lentille gravitationnelle pour isoler des étoiles individuelles encore plus anciennes.

Il y a quelques mois des chercheurs nous présentaient WHL0137-LS ou plus simplement « Earendel », nommée ainsi d’après un personnage du « Silmarillion » de JRR Tolkien. Ce n’était pas n’importe quel objet puisqu’il s’agissait de l’étoile unique la plus éloignée jamais observée. Nous devions cette incroyable découverte à Hubble. Earendel nous apparaissait alors telle qu’elle était il y a 12,9 milliards d’années, lorsque l’Univers avait environ 900 millions d’années, soit seulement 7 % de son âge actuel.

Rappelons qu’il ne s’agit pas de l’objet le plus éloigné que les scientifiques aient jamais découvert, simplement de l’étoile unique. Hubble a en effet déjà repéré des galaxies à de plus grandes distances. Notez également qu’il est peu probable que cet objet au moins cinquante fois plus massif que le Soleil soit encore présent à l’heure où nous parlons. Les étoiles de ce genre ont en effet tendance à brûler leur carburant plus rapidement.

Pour observer une étoile aussi faible, les astronomes s’étaient appuyés sur un effet de lentille gravitationnelle grâce au positionnement d’un énorme amas de galaxies nommé WHL0137-08 situé entre l’étoile et l’observatoire. Sa présence avait en effet permis d’amplifier la lumière des objets éloignés derrière la galaxie, dont celle d’Earendel.

L’étoile sous l’œil du JWT

Nous savions que les astronomes prévoyaient de s’appuyer sur les capacités infrarouges du James Webb Telescope pour tenter d’en apprendre davantage sur cette étoile. L’observatoire étant désormais opérationnel, un groupe de chercheurs a récemment braqué son miroir primaire en direction de la Constellation du Cetus où se positionne l’objet. Cette nouvelle image du JWT a été publiée sur Twitter ce mardi 2 août.

« Nous sommes ravis de partager la première image JWST d’Earendel, l’étoile la plus éloignée connue de notre Univers, photographiée et agrandie par un énorme amas de galaxies« , peut-on lire dans le tweet. Les observations ont eu lieu le samedi 30 juillet.

Earendel
Pourriez-vous repérer Earendel sur cette image du JWT ? Source : Cosmic Spring JWST
Earendel
Source : Cosmic Spring JWST

Pour rappel, le JWT a été conçu en partie pour observer les premières galaxies du jeune Univers. Jusqu’à récemment, les astronomes pensaient cependant qu’il ne serait pas possible de voir les étoiles individuelles de cette première génération d’objets. Nous savons désormais que les effets de lentille gravitationnelle peuvent nous permettre de voir en détail l’intérieur de ces premiers groupements stellaires.

Au cours de ces prochains mois d’exploitation, l’observatoire pourrait donc observer des objets individuels plus éloignés encore, nous rapprochant plus que jamais des toutes premières étoiles formées après le Big Bang.