in

Le James Webb Telescope fait une observation incroyable sur Encelade

Encelade James Webb Telescope
Crédits : dottedhippo/istock

Grâce au James Webb Telescope, une équipe d’astronomes annonce avoir observé un énorme panache de vapeur jaillir depuis la surface d’Encelade, l’une des nombreuses lunes de Saturne. La structure aurait été projetée beaucoup plus haut que tout ce qui y avait été vu auparavant. Cet énorme nuage pourrait-il contenir les ingrédients chimiques de la vie ?

Mis en service en décembre 2021, le James Webb Telescope est chargé d’observer les profondeurs du cosmos à la recherche des sources de lumière les plus faibles et inaccessibles aux autres observatoires. Les données collectées pourraient aider les astronomes à faire la lumière sur l’apparition et l’évolution des premières étoiles et galaxies de l’Univers. Cependant, il arrive aussi parfois que le JWT soit utilisé pour observer des objets plus près de chez nous, au sein même du système solaire.

Il y a quelques mois, l’observatoire nous avait ainsi notamment révélé la vue la plus claire des anneaux de Neptune depuis des décennies, avant d’enchaîner avec ceux de Jupiter et d’Uranus. Plus récemment, il s’est focalisé sur Encelade, l’une des lunes de Saturne les plus prometteuses dans le cadre de la recherche de vie extraterrestre.

Un geyser gigantesque observé sur Encelade

Encelade excite les astrobiologistes, car il s’agit de l’un des rares « mondes océaniques » du système solaire. Selon les chercheurs, son océan salé niché sous une épaisse couche de glace pourrait être un refuge possible pour des organismes vivants soutenus par une énergie chimique issue des évents hydrothermaux qui tapissent le fond océanique.

Grâce à la mission américaine Cassini, nous savons également que des matériaux issus de cet océan jaillissent parfois en surface à la faveur de fractures qui déchirent la croûte glacée d’Encelade, comme en témoignaient de nombreux geysers observés par la sonde il y a quelques années. Ces panaches pourraient donc être un lien direct avec ce possible écosystème extraterrestre niché en dessous.

Le James Webb Telescope a d’ailleurs récemment permis de mettre en lumière l’un de ces panaches de matériaux en moins de cinq minutes d’observation. Il s’agirait également du plus grand jamais enregistré au-dessus de la lune. Il s’est en effet envolé sur plusieurs centaines de kilomètres au-dessus de la surface.

cassini Encelade
Illustration de la sonde Cassini volant à travers des panaches d’Encelade en octobre 2015. Crédits : NASA / JPL-Caltech

Un panache rempli de vie ?

Un document quantifiera prochainement la quantité d’eau pulvérisée et sa température, mais il est susceptible d’être de faible densité. Imaginez davantage un nuage froid et diffus plutôt qu’un brouillard humide. Selon les chercheurs, une telle structure ne serait donc pas forcément le meilleur échantillon pour y déceler des traces de vie, car elles pourraient être simplement trop rares pour être détectées. À l’inverse, les grains de glace observés par Cassini, qui se trouvait alors aux premières loges, étaient plus susceptibles d’avoir de fortes concentrations de particules organiques.

Cette observation n’en reste pas moins très intéressante. Notez qu’elle a également été faite alors que le JWT ne s’est intéressé à Encelade que quelques minutes seulement. Les chercheurs planifient d’ores et déjà une autre étude de la lune. S’il est retenu, ce projet permettra d’examiner Encelade six fois plus longtemps. Pendant ce laps de temps, les chercheurs espèrent trouver des composés chimiques associés à l’habitabilité, tels que des composés organiques et du peroxyde d’hydrogène.

Brice Louvet, expert espace et sciences

Rédigé par Brice Louvet, expert espace et sciences

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.