Ne mélangez jamais vos médicaments à du jus de pamplemousse

Crédits : Julia Manga / iStock

Connu pour être source de vitamine C, le pamplemousse est considéré comme un fruit sain. Toutefois, en accompagnement d’une prise de médicament, il peut parfois se révéler dangereux, voire mortel dans des cas extrêmes. Une étude publiée il y a deux décennies avait déjà démontré l’existence de ce danger.

La présence d’agents toxiques photosensibilisants

Le pamplemousse (ou pomelo) présente plusieurs avantages. Il fournit en effet de la vitamine C en abondance, connue pour sa capacité à stimuler le système immunitaire ainsi que ses propriétés anti-fatigue. Ce fruit favorise aussi la digestion et possède des propriétés dépuratives et antiseptiques. En revanche, le pamplemousse peut aussi être dangereux, comme l’expliquait une étude publiée en 2000 dans le Journal of Pharmaceutical Care in Pain & Symptom Control.

Les médecins et pharmacologues à l’origine de ces travaux, repris dans une publication plus récente de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, avaient affirmé que le pomelo renferme une quantité importante de furanocoumarines. Il s’agit d’agents toxiques photosensibilisants qui peuvent modifier l’impact des médicaments pris par une personne. Ainsi, tout comme l’orange amère et la bergamote d’ailleurs, le pamplemousse peut diminuer ou augmenter les effets des médicaments sur l’organisme. « Consommés en jus, ces agrumes peuvent augmenter la quantité de médicament entrant dans le sang, » a déclaré Shiew-Mei Huang, pharmacologue pour la FDA.

pamplemousse medicament
Crédits : capture YouTube / U.S. Food and Drug Administration

Des conséquences potentiellement mortelles

Il faut savoir que le corps humain sécrète une enzyme : CYP3A4. Principalement présente dans l’intestin grêle et le foie, elle aide l’organisme à décomposer les molécules étrangères, dont les toxines et les médicaments. En revanche, les furanocoumarines que contient le jus de pamplemousse empêchent le corps de produire ou d’utiliser efficacement l’enzyme en question. Ainsi, la métabolisation de nombreux médicaments peut être altérée et générer un surdosage. C’est le cas par exemple avec les médicaments contre le cancer, l’anxiété, le cholestérol ou encore la tension artérielle qui peuvent rester plus longtemps que prévu dans l’organisme.

Les conséquences possibles sont plutôt nombreuses : dégradation des tissus musculaires, accélération du rythme cardiaque, toxicité pour la moelle osseuse, insuffisance rénale, saignements gastro-intestinaux ou encore, essoufflements. De plus, le jus de pamplemousse associé à la prise de médicaments peut entraîner la mort dans des cas extrêmes.

Enfin, il faut savoir que l’effet inverse peut parfois se produire, notamment lors de la prise d’antihistaminiques. Le jus de pamplemousse peut en effet diminuer l’efficacité du médicament. Pour les médecins, le mieux est donc évidemment de prendre ses médicaments avec un verre d’eau.

Voici une vidéo publiée par la FDA sur le sujet :