in

« Chaque jour, nous buvons de l’urine de dinosaure »

Crédits : Dmitry Bogdanov / Wikipédia

Terminons la semaine sur une note amusante et insolite, avec l’hypothèse avancée par les membres de Curious Minds, une chaîne YouTube qui parle de science. Leur hypothèse, ou déduction, avance que dans chaque verre d’eau potable disponible sur Terre aujourd’hui, il y a une majorité de molécules issues de l’urine de dinosaure.

L’équipe de Curious Mind, une chaîne scientifique de YouTube, s’est demandé quelle quantité d’eau présente sur Terre était déjà passée à travers le système digestif d’un dinosaure. En expliquant dans une vidéo leur théorie basée sur le cycle hydrologique et celui de la vie, ils affirment que « presque chaque molécule de l’eau que nous consommons en 2015 a été urinée par un dinosaure ».

Un constat d’abord. Celui qui veut que sur notre planète, 96 % de l’eau est salée et provient des océans et des mers, 2 % de cette eau est stockée sous forme glace dans l’Antarctique et les 2 autres % sont présents sur les continents, dont une toute petite portion vient des rivières et des lacs. Enfin, 0.001 % de l’eau se trouve dans notre atmosphère. Mais grâce au cycle de l’eau, des transferts se font constamment.

Partant de là, ils ont calculé le temps qu’il a fallu à toute l’eau contenue sur Terre pour parcourir le cycle entier et passer par les états solides, liquides et gazeux.

« Les dinosaures ont eu tout le temps de boire l’eau disponible sur terre. L’ère Mézosoïque, soit le règne des dinosaures sur notre planète, a duré pas moins de 186 millions d’années. En comparaison, l’homo sapiens n’est apparu que voilà 200.000 ans. Cela vous donne une idée du contraste entre notre jeune consommation (certes excessive) des réserves d’eau et celle des créatures impitoyables qui ont peuplé la terre », est-il expliqué.

Chaque verre d’eau que nous buvons serait donc déjà passé par l’estomac d’un dinosaure. « La plupart des molécules n’ont pas pu être digérées par un autre humain avant nous, mais presque chacune d’entre elles l’a été un jour par un dinosaure », est-il conclu.

Source : curiousminds