in

Il joue de la mandoline durant son opération d’une tumeur au cerveau

Crédits : iStock

Atteint d’une tumeur au cerveau, Jim Milot, un grand-père américain, a dû jouer de son instrument préféré durant une grande partie de son opération au cerveau. Un moyen pour les chirurgiens de ne pas endommager les zones fonctionnelles.

Une pratique insolite, mais essentielle pour la survie de patients lors de chirurgies du cerveau. Une chirurgie éveillée comme ce fut le cas pour Jim Milot, opéré d’une tumeur au cerveau pour laquelle les chirurgiens ont eu besoin que ce dernier reste actif afin d’éviter les zones cérébrales actives. Jim Milot a alors joué de la mandoline pendant son opération.

Tout débute lorsque Jim Milot se rend à la maternité d’un hôpital d’Oklahoma City pour accueillir son dernier petit-enfant, où il parle à l’un des médecins de ses récurrents maux de tête. Le médecin lui propose alors de passer des examens, qui révèlent finalement la présence d’une tumeur au cerveau de la taille d’une balle de baseball. Il s’agit d’un glioblastome de stade 4, une tumeur cérébrale fréquente chez l’adulte, qui nécessite une ablation rapide. L’opération a lieu trois jours après.

Retirer une tumeur dans le cerveau, surtout de cette taille, est très délicat, car les chirurgiens peuvent affecter le fonctionnement du cerveau en atteignant des zones saines et fonctionnelles. C’est pour cela qu’est privilégiée la chirurgie éveillée, qui permet de voir en direct les zones du cerveau à préserver, en demandant au patient de rester actif durant l’opération.

Pour Jim Milot, c’est donc en jouant de la mandoline que les chirurgiens ont pu opérer la tumeur tout en évitant les zones actives et donc fonctionnelles. Les cinq heures d’opération ont permis de retirer 99 % de la tumeur, grâce au travail des chirurgiens, mais aussi de Jim. Le reste de la tumeur pourra être supprimé avec une chimiothérapie. « La chirurgie éveillée est très risquée. C’est par définition une opération stressante puisque la raison pour laquelle vous gardez votre patient éveillé est que vous intervenez dans une zone sur laquelle vous n’êtes pas censé intervenir », a déclaré le Dr Sughrue, en charge de l’opération.

https://www.youtube.com/watch?v=JRONxAEYlx8

Source : fox43