in

Jonathan, 190 ans, est la plus vieille tortue jamais enregistrée

Jonathan photographié à Sainte-Hélène en avril 21. Crédits : Xben911

Jonathan la tortue était déjà le plus vieil animal terrestre vivant. Il est désormais officiellement la plus vieille tortue jamais enregistrée, selon le Livre Guinness des records. Cette année, l’animal fêtera en effet ses 190 ans.

Un nouveau record pour Jonathan

Jonathan est une tortue géante des Seychelles (Aldabrachelys gigantea hololissa). Vous le retrouverez sur l’île de Sainte-Hélène, un territoire britannique d’outre-mer situé dans l’océan Atlantique Sud. On pense que Jonathan est né en 1832. Il était en effet « pleinement mature » lorsqu’il fut amené à Sainte-Hélène en 1882. Autrement dit, pour les biologistes, cela signifie qu’il avait déjà au moins cinquante ans.

Si Jonathan a effectivement éclos en 1832, alors la tortue aura 190 ans cette année. Pour mettre cela en contexte, il serait donc est né avant que la reine Victoria ne monte sur le trône britannique en 1837.

À cet âge, la tortue géante détenait déjà le record du plus ancien animal terrestre vivant connu. Selon le Guinness World Records, elle est maintenant officiellement la plus vieille tortue jamais enregistrée. L’ancienne détentrice de ce record était une tortue rayonnée (Astrochelys radiata) nommée Tu’i Malila. Elle vécut jusqu’à au moins 188 ans avant de mourir en 1965.

Interrogé par le Guinness, Joe Hollins, le vétérinaire de Jonathan, évoque une véritable « icône locale, symbole de la persévérance face au changement« .

Aujourd’hui, le vénérable Jonathan est aveugle. Il a également perdu le sens de l’odorat. Il n’empêche que l’animal vit une retraite paisible sur le terrain de la résidence du gouverneur de Sainte-Hélène où il vit avec trois autres tortues géantes nommées David, Emma et Fred. Il est également nourri à la main une fois par semaine (avec principalement du chou, du concombre et des carottes) pour s’assurer qu’il reçoit suffisamment de calories. Et malgré son âge, Jonathan a également toujours une bonne libido. « On le voit fréquemment s’accoupler avec Emma et parfois Fred, ces animaux ne sont souvent pas particulièrement sensibles au genre !« , souligne son vétérinaire.

Jonathan
Jonathan (à gauche) avec une autre tortue géante en 1886. Source : inconnue

Pourquoi et comment les tortues vivent-elles aussi longtemps ?

Les chercheurs n’ont pas encore appréhendé tous les processus permettant à ces tortues de vivre aussi longtemps. Toutefois, il pourrait y avoir une réponse évolutive et une réponse biologique. Nous savons d’une part que certains animaux adorent manger les œufs de tortue. Ainsi, pour transmettre leurs gènes, ces reptiles doivent vivre longtemps et se reproduire fréquemment, parfois plusieurs fois par an et pondre beaucoup d’œufs.

Le mécanisme biologique est en revanche plus compliqué. Un indice réside dans leurs télomères. Il s’agit de structures composées de brins d’ADN non codants qui coiffent les extrémités des chromosomes. Ces télomères aident à protéger les chromosomes lorsque les cellules se divisent. Au fil du temps, ils raccourcissent ou se dégradent, ce qui entraîne des problèmes de réplication de l’ADN, qui à leur tour peuvent entraîner des problèmes tels que des tumeurs et la mort cellulaire. Or, les tortues présentent quant à elles un taux de raccourcissement des télomères inférieur à celui des animaux à vie plus courte. Autrement dit, cela signifie qu’elles sont plus résistantes à certains types de dommages pouvant résulter d’erreurs de réplication de l’ADN.

Enfin, rappelons que si la longévité de Jonathan est un record sur terre, d’autres espèces aquatiques sont capables de vivre encore plus longtemps. C’est notamment le cas des requins du Groenland (Somniosus microcephalus), certains spécimens pouvant atteindre les 270 ans. Turritopsis nutricula, une espèce de méduses originaire de la mer des Caraïbes, a quant à elle la particularité de pouvoir revenir du stade de méduse au stade de polype. Autrement dit, elle serait théoriquement éternelle.