in

JO 2016 : une triathlète s’entraine avec la réalité virtuelle !

Crédits : MartinPutz / Wikipédia

L’américaine Gwen Jorgensen est championne olympique et double championne du monde du triathlon. Afin de préparer de la meilleure façon les Jeux Olympiques de Rio, cette dernière s’est entrainée durant des mois à l’aide de la réalité virtuelle. Explications.

Gwen Jorgensen jouit à 30 ans d’un palmarès très impressionnant. Médaillée olympique et plusieurs fois championne du monde dans sa discipline, on peut supposer que cette athlète bénéficie d’un soutien de poids. Son secret résiderait dans son mental, selon une enquête menée par le site Popular Science.

En effet, Gwen Jorgensen fait marcher sa mémoire et sa visualisation pour s’entrainer, comme ici pour les jeux de Rio, l’athlète utilise alors la réalité virtuelle pour corriger ses défauts de mémoire. Les entraineurs de la championne ont sollicité les services de Joe Chen, ancien chef de produit chez Oculus, désormais employé pour la société de production Vrse.works, dont la spécialité est l’élaboration de contenus de réalité virtuelle à destination des grands médias.

L’ingénieur est donc allé au Brésil et a effectué un travail indispensable. En effet, ce dernier a fixé plusieurs caméras GoPro sur le capot de sa voiture, et ce à une hauteur correspondante à celle des yeux des cyclistes. Il a ensuite parcouru les rues de Copacabana à Rio pour capturer des images à 360°. Ces images ont ensuite été converties au format MPEG afin d’être projetées dans un casque Samsung Gear VR.

« Partout où je voyage dans le monde, je peux mettre les lunettes et visualiser le parcours, regarder à gauche, derrière moi, et voir chaque petite nuance » indique Gwen Jorgensen.

Ainsi, l’utilisation de la réalité virtuelle dans le but de s’imprégner de ses futurs parcours dépasse le cadre des Jeux Olympiques de Rio. En revanche, selon Joe Chen, il manquerait un élément à ce dispositif : l’intégration dans l’expérience virtuelle de la capacité de varier sa vitesse. L’ingénieur espère que des environnements virtuels viendront bientôt compléter cette expérience, car ils prendront en compte certains aspects physiques comme l’équilibre de l’oreille interne, qui contient les organes donnant le sens de l’équilibre et coordonnent les mouvements de la tête et des yeux ainsi que les ajustements de la posture du corps.

Sources : NBC SportsIndustrie & Technologies