in

Pourquoi les seniors feraient bien de jouer à quelques jeux vidéos

Crédits : Image Source / iStock

Malgré leur mauvaise réputation et certaines dérives notables, les jeux vidéos auraient également des effets positifs, notamment sur les jeunes. Selon une étude australienne récente, les personnes âgées seraient également concernées. D’après les chercheurs, certains jeux impliquant une activité physique seraient en effet bénéfiques pour eux.

Des tests sur le Kinect Sports de la Xbox360

Les jeux vidéos font généralement l’objet de vives critiques concernant les risques addiction , mais aussi parfois pour leur violence. Toutefois, tout ne serait pas noir. Certains jeux ont en effet la vocation de soigner des maladies neurodégénératives comme Alzheimer pour lesquelles il n’existe pas de médicament. Une étude de 2020 mettait également en avant une meilleure communication et un lien social plus fort chez les enfants.

Et si les personnes âgées pouvaient également bénéficier de certains bienfaits inhérents aux jeux vidéos ? Une étude publiée par l’Université du Queensland du Sud (Australie) dans la revue Plos One le 25 mai 2021 explique que certains jeux sont bons pour la mémoire et la condition physique des seniors. En revanche, ces contenus doivent impliquer la pratique d’une activité physique.

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs ont testé 45 personnes âgées de plus de 72 ans réparties dans deux groupes. Celles-ci devaient soit participer à des séances de jeu interactif via le Kinect Sports de la console de jeu Xbox360, soit faire différents exercices physiques de faible intensité.

Kinect Sports xbox jeu
Crédits : Wipley/BrainSins / Flickr

Réduire les risques de chute grâce aux jeux vidéos

Selon les résultats, trois mois après la première séance de jeu, les seniors ayant joué au Kinect Sports ont amélioré leurs résultats aux tests cognitifs effectués au début de l’étude. Or, ce genre de progression n’a pas été observée dans le second groupe de volontaires. Ces personnes ont en outre amélioré leur condition physique. Quatre tests également pratiqués avant et après et impliquant une montée et descente, de la marche (6 min) et des exercices d’équilibre dynamique ou de portée ponctuelle ont permis de s’en rendre compte.

Les chercheurs indiquent que le jeu vidéo interactif est différent de l’exercice traditionnel. Celui-ci nécessite des compétences physiques ainsi que des capacités et mouvements corporels visant à contrôler le personnage à l’écran. Toutefois, cela met aussi en oeuvre une composante cognitive en lien avec des compétences visuospatiales, une coordination œil-main et/ou œil-pied. Citons également la nécessité de prendre des décisions rapides dans le jeu.

Pour les scientifiques, la combinaison de ces deux types d’exercices peut avoir des effets positifs sur la fonction cognitive d’un senior tout en améliorant ses capacités fonctionnelles quotidiennes comme la stabilité, la force et l’équilibre. Ces résultats prometteurs laissent penser que ce genre de jeu vidéo pourrait ainsi contribuer à la réduction des risques de chute chez les personnes âgées et donc améliorer leur quotidien.