in

Les jeux vidéo amélioreraient bien les réflexes des joueurs !

Crédits : Flickr

Nous sommes beaucoup à penser que les jeux vidéo sont chronophages, abrutissants, addictifs ou peuvent rendre violent. Cependant il existe bel et bien des effets positifs, n’en déplaise aux détracteurs.

Call of Duty est une série de jeux vidéo de tir à la première personne sur le thème de la guerre. Daphné Bavelier et son équipe du Centre de Neurosciences cognitives de l’Université de Genève ont proposé à des personnes non initiées de jouer une heure par jour, ce cinq fois par semaine aux jeux vidéo. Les volontaires ont été séparés en deux groupes, l’un jouait à un jeu de la saga Call of Duty et le second, à d’autres jeux plus « tranquilles » tels que Tetris ou Les Sims.

« Il s’agissait de savoir si les effets du jeu d’action sur le cerveau sont causals. C’est pourquoi ces études d’intervention opposent toujours un groupe que l’on force à jouer à un jeu d’action, alors que l’autre groupe est forcé à jouer à un jeu vidéo de contrôle, possédant une mécanique très différente de celle des jeux d’action », a expliqué Daphné Bavelier pour la Tribune de Genève.

Après avoir fait subir une batterie de tests aux joueurs après l’expérience, les chercheurs ont pu affirmer que les individus du groupe Call of Duty avaient amélioré leur acuité visuelle mais aussi leur sensibilité aux contrastes. Il semblerait que jouer à ce jeu ait eu pour effet d’augmenter leurs réflexes, à savoir leur capacité de réaction concernant le repérage de cibles ou encore la traque simultanée de plusieurs cibles dans le jeu.

Selon les chercheurs, il est possible de corréler ces résultats aux fait que chez les « gamers », les capacités d’apprentissage s’améliorent. Ceci a pu être affirmé après un test cognitif classique visant à déterminer dans quel sens une figure avait tourné dans l’espace. Après moins d’une dizaine de séances, les joueurs du groupe Call of Duty ont pu obtenir de meilleurs résultats que les autres.

Pour les scientifiques, ces recherches tendent à montrer le contrôle de l’attention chez les joueurs, une aptitude très utile dans le milieu scolaire. Néanmoins, il reste hors de question de conseiller aux adolescents ayant de mauvaises notes à l’école de s’adonner aux jeux vidéo  !

Sources : Science & VieTribune de Genève