in ,

Jeter sa drogue dans les toilettes : quand la police américaine alerte contre le risque de “meth-gators”

Crédits : Wikipedia

La police d’une petite ville de l’État du Tennessee a récemment informé la population concernant un risque lié aux “meth-gators”. Selon les autorités, jeter sa drogue dans les toilettes pourrait rendre les alligators complètement accros à la méthamphétamine !

Des drogues qui finissent dans les rivières

Comme l’explique CNN dans un article du 15 juillet 2019, la police de Loretto (Tennessee) a dernièrement adressé un curieux message à sa population. Il s’agissait d’une mise en garde contre le fait de se débarrasser de la drogue dans les toilettes lors d’une perquisition de la police. Cette déclaration a fait suite à une dernière affaire dans cette ville, dont le dealer présumé avait jeté sa méthamphétamine dans les toilettes avant de tirer la chasse d’eau.

La police a donc clairement demandé aux suspects d’arrêter de tenter se débarrasser de la drogue de cette façon. En effet, en partant dans les toilettes, la drogue termine sa course sans les rivières après avoir transité par les égouts ainsi que les bassins de rétention. Le message indiquait que des canards, des oies et autres volatiles fréquentent ces bassins, et que les rivières sont peuplées d’alligators. La police a expliqué avoir peur de générer des “meth-gators” accros à la méthamphétamine. En somme, les craintes tournaient autour du comportement que pourraient avoir ces animaux.

Après les nombreuses réactions suite à sa mise en garde, la police de Loretto l’a tout simplement supprimée !
Crédits : CNN sur Twitter

Des scientifiques ont contesté

La mise en garde de la police de Loretto a été plutôt bien accueillie par les internautes. Par ailleurs, nombreux ont même plaisanté sur le sujet, en disant par exemple que les meth-gators n’allaient pas être acceptés dans les bibliothèques sans avoir été enregistrés au préalable. En réalité, personne ne semble avoir cru cet avertissement et beaucoup ont estimé qu’il s’agissait d’une blague de la police.

Selon la NPR, des scientifiques ont contesté la mise en garde, ce qui aurait poussé les autorités à déclarer qu’il s’agissait réellement d’une blague. En revanche, blague ou non, l’avertissement initialement publié sur Facebook semble avoir été effacé depuis ! Et pourtant, le fait que les drogues finissent dans les rivières pourrait être pris au sérieux pour d’autres raisons, notamment en termes de pollution. Récemment, nous évoquions une étude ayant conclu que les rivières du monde sont contaminées aux antibiotiques.

Source

Articles liés :

Pollution des océans : des produits chimiques liés à l’activité humaine retrouvés au large !

L’eau douce devient plus salée, et ce n’est pas une bonne nouvelle

Ce nanofiltre peut “purifier” l’eau 100 fois plus rapidement !