in

Jeff Bezos crée un fonds pour la Terre de 10 milliards de dollars

Crédits : Seattle City Council/Wikipédia

Jeff Bezos annonce la création d’un fonds d’investissement de 10 milliards de dollars visant à lutter contre le réchauffement climatique.

Jeff Bezos, le PDG d’Amazon et de Blue Origin qui est actuellement l’homme le plus riche du monde, a annoncé lundi sur Instagram la création du Bezos Earth Fund pour lutter contre le changement climatique. L’homme d’affaires devrait investir 10 milliards de dollars de sa fortune personnelle (estimée à 130 milliards de dollars) pour financer « tout effort qui offre une réelle possibilité d’aider à préserver et à protéger le monde naturel« .

Scientifiques, militants, ONG et d’autres personnalités et organismes sont d’ores et déjà invités à faire des propositions. Les premières subventions devraient être versées dès cet été.

View this post on Instagram

Today, I’m thrilled to announce I am launching the Bezos Earth Fund.⁣⁣⁣ ⁣⁣⁣ Climate change is the biggest threat to our planet. I want to work alongside others both to amplify known ways and to explore new ways of fighting the devastating impact of climate change on this planet we all share. This global initiative will fund scientists, activists, NGOs — any effort that offers a real possibility to help preserve and protect the natural world. We can save Earth. It’s going to take collective action from big companies, small companies, nation states, global organizations, and individuals. ⁣⁣⁣ ⁣⁣⁣ I’m committing $10 billion to start and will begin issuing grants this summer. Earth is the one thing we all have in common — let’s protect it, together.⁣⁣⁣ ⁣⁣⁣ – Jeff

A post shared by Jeff Bezos (@jeffbezos) on

Amazon critiqué

Cette initiative intervient alors que l’impact environnemental d’Amazon est de plus en plus critiqué aux États-Unis. Certains salariés ont même osé critiquer publiquement l’entreprise, même si cette dernière leur interdit, sur l’impact écologique du géant du commerce en ligne. Beaucoup verront donc en cette initiative une tentative de greenwashing même si l’on ne remet en aucun cas en doute la réelle volonté d’agir de Jeff Bezos pour protéger la planète.

Peu importe l’intention : l’investissement permettra de lutter contre les conséquences du réchauffement climatique.

Les représentants de la Amazon Employees for Climate Justice, un groupe d’employés estimant que modèles commerciaux de l’entreprise ne devraient pas contribuer à la crise climatique, ont d’ailleurs salué la nouvelle initiative de Jeff Bezos. Malgré tout, ils ont tout de même noté qu’Amazon continue de collaborer avec des sociétés pétrolières et gazières. Or, ces dernières contribuent fortement à la libération de gaz à effet de serre.

« Comme l’histoire nous l’a appris, les vrais visionnaires se dressent contre des systèmes enracinés, souvent à grands frais« , a déclaré le groupe dans un communiqué. « Nous applaudissons la philanthropie de Jeff Bezos, mais une main ne peut pas donner ce que l’autre retire« .

Il y a quelques mois, la société avait également révélé pour la première fois son empreinte carbone. Elle avait été estimée en 2018 à environ 44,4 millions de tonnes de dioxyde de carbone. C’est à peu près « comme si l’on brûlait 600 000 camions-citernes d’essence« , a relevé le New York Times.

Il y a donc encore du travail. Néanmoins, cela reste à ce jour le plus grand effort philanthropique opéré par Amazon.

Source

Articles liés :

Jeff Bezos dévoile le nouveau design de son alunisseur visant à retourner sur la Lune en 2024

Jeff Bezos, patron d’Amazon, pourrait bientôt s’imposer dans le domaine des soins médicaux

CARTES : l’Europe ne sera pas épargnée par le réchauffement climatique