in

Ce jean qui ne se lave (quasiment) pas pourrait faire économiser d’énormes quantités d’eau

Crédits : aneta110 / Pixabay

Pour garder l’effet « vintage » de ses jeans, Mannan Malik ne les lavait jamais, ce qui a bien entendu posé un problème d’hygiène à terme. Alors, il a eu l’idée de développer l’Odorless Jeans, un prototype de jean qui ne se lave quasiment jamais. 

« Ma femme m’a toujours reproché de ne pas laver mes jeans, et au moment où ils sentaient vraiment trop mauvais, je n’avais pas d’autre choix que de les laver », déclare Mannan Malik, passionné par les jeans et obsédé par le fait de conserver leur aspect vintage en évitant de les laver. Il s’est alors renseigné sur les différentes manières de les laver sans les passer à la machine, comme les mettre au congélateur, mais n’était pas satisfait par ces méthodes. Alors, durant un an, il a développé un prototype de jean appelé « Odorless Jean », et celui-ci ne se lave pas, ou très rarement.

Il a en réalité ajouté au tissu de l’argent tissé, ce qui permet de tuer les bactéries, ainsi qu’un revêtement « nanosphère » par-dessus le tissu, faisant glisser les liquides et solides sur le jean sans jamais laisser de traces. Ceci permet non seulement au jean d’avoir une durée de vie plus longue, mais aussi et surtout de faire d’énormes économies en termes d’eau et d’énergie. Une étude datant de 2013 avait déjà montré que l’empreinte carbone laissée par un jean classique était du fait de la fréquence de lavage du consommateur plus que de la conception du jean en elle-même à l’usine. L’étude avait montré que laver son jean après l’avoir porté 10 fois, plutôt que deux fois, réduirait son impact sur l’environnement de 80 %.

L’Odorless Jeans mis au point par Mannan Malik pourrait n’avoir besoin d’aucun lavage, ou quelques-uns chaque année tout au plus. « Vous pourrez facilement le porter pendant des mois sans avoir à le laver », déclare-t-il. Pour ce qui est de l’économie d’eau, en moyenne, un jean utilise environ 3 800 litres d’eau durant toute sa vie.

Certaines critiques pointent ce prototype du doigt, car il pourrait potentiellement nuire à la vie marine si de minuscules particules d’argent finissent dans les égouts durant un lavage en machine. « J’ai fait des recherches sur cet aspect environnemental. Mais tout le concept derrière cela est de ne pas laver cet article. Vous êtes essentiellement à l’encontre du but si vous commencer à le mettre dans la machine à laver », répond Mannan Malik, qui a déjà conclut un accord avec un ami pakistanais pour trouver une usine qui pourrait fabriquer l’Odorless Jeans. Une campagne Kickstarter devrait être lancée dès cet automne.

Source : fastcoexist

Notez cet article