in

Japon : un train « invisible » pour 2018 ?

Crédits : Capture vidéo

Le pays du soleil levant veut se doter d’un train invisible pour 2018. Cependant, les propriétés de ce nouveau train devraient être obtenues par des prouesses en termes de design, ce qui veut dire qu’aucun matériau révolutionnaire ne le composera.

Le Japon est célèbre pour son savoir-faire en construction ferroviaire, comme en témoigne l’incontournable Shinkansen, pionnier de la grande vitesse ferroviaire apparu en 1964, avec lequel le TGV français est entré en concurrence dans les années 1980.

Ici, il s’agit d’un train invisible, une initiative portée par la société nippone Seibu Railway, qui désire mettre en circulation plusieurs unités dès 2018. Cette société s’attaque à l’esthétisme, et rendrait invisibles les 56 wagons du train par un genre de tour de passe-passe. En effet, aucun matériau spécial n’est prévu, mais plutôt des actions de design qui rendraient le train capable de se « fondre dans le paysage », par des effets de reflet.

L’intérieur du train sera travaillé par Kazuyo Sejima, un architecte réputé pour se tourner vers des structures métalliques réfléchissantes, dont le style est défini par le site Quartz de « fluide, transparent et entrelacé avec la nature ». Kazuyo Sejima a été, en 2010, lauréate du prix Pritzker, que l’on considère comme étant le prix Nobel d’architecture. Sa mission sera également de fabriquer le revêtement réfléchissant la lumière, par ailleurs prévu pour pouvoir s’adapter aux trains déjà existants.

Il faut savoir que la société Seibu Railway ne souhaite pas révolutionner la construction ferroviaire avec un tel projet, puisqu’il s’agit simplement d’une série limitée pour les 100 ans de la marque.

Sources : QuartzHuffingtonPostDirect Matin

Crédit photos : Kanpai