in

Japon enregistre le plus faible nombre de naissances depuis 120 ans !

Crédits : sasint / Pixabay

Depuis les années 1900, il n’y aura jamais eu aussi peu de naissances au Japon qu’en 2020. Avec environ 845 000 naissances cette année, le pays semble loin de pouvoir inverser cette tendance démographique. Depuis longtemps déjà, le Japon ne parvient pas à assurer le renouvellement de sa population.

Du jamais vu depuis 120 ans

Depuis plusieurs années, le Japon a entamé un déclin démographique. Ce pays d’environ 126 millions d’habitants peine à obtenir un taux de natalité suffisant. Il faut dire que dans le monde, les nippons sont champions de l’abstinence sexuelle. En effet, 40 % des célibataires ne souhaitent pas avoir de relations amoureuses. Citons également que 40 % des couples n’ont plus de relations sexuelles après la naissance de leur premier enfant. D’une manière générale parmi les couples existants, très peu désirent avoir un enfant. En 2014, le taux de natalité était de seulement 8,07 enfants pour 1 000 femmes.

Comme l’explique Kyodo News dans un article du 24 octobre 2020, environ 845 000 enfants ont vu le jour cette année. Il s’agit là du nombre de naissances le plus bas depuis environ 120 ans, c’est-à-dire aussi loin que remontent les statistiques. L’année 2020 n’est pas encore terminée, mais rappelons qu’en 2019, le Japon a vu naître environ 865 000 enfants.  L’année 2021 devrait s’inscrire dans le même schéma et pourrait même faire l’objet d’un nouveau record. Il se pourrait que le nombre de naissances passe sous la barre symbolique des 800 000.

population japon demographie
Prévision de la population totale du Japon de 2019 à 2115, par groupe d’âge.
Crédits : Statista

Une situation vouée à durer

D’année en année, le Japon voit progresser ce déclin démographique. De plus en plus de citoyens ne désirent pas se marier ou le font à un âge plutôt avancé. La population du pays est donc vieillissante, ce qui n’aide évidemment pas à son renouvellement. Rappelons que depuis la fin des années 2000, le Japon compte chaque année davantage de décès que de naissances. Ceci cause des problèmes socio-économiques, notamment au niveau des retraites, des systèmes de santé ou encore des garderies pour enfant.

Les experts japonais expliquent par ailleurs que la pandémie actuelle n’arrange en rien la situation. En effet, le nombre de naissances est encore plus bas depuis l’apparition du coronavirus SARS-CoV-2. En septembre et octobre 2020, les autorités ont noté une quantité très réduite de grossesses.

D’une manière générale, le gouvernement japonais ne sait plus quoi faire pour pallier ce grave problème de chute démographique. En 2017, un programme auquel participait la firme Toyota consistait à développer des robots capables de simuler le comportement des nouveau-nés. L’objectif ? Donner envie aux couples de devenir parents et tenter de relancer une dynamique démographique positive.