in ,

Japon : à l’avenir, votre double pourrait effectuer toutes vos corvées

Crédits : Rekimoto Lab

Tout le monde a forcément rêvé un jour de lézarder à la maison toute la journée pendant qu’un double de nous-mêmes s’occupait de toutes les tâches que nous devions effectuer. Et si ce rêve devenait un jour réalité ?

Pour le professeur Jun Rekimoto de l’Université de Tokyo (Japon), rien n’est impossible. Cet inventeur a développé un masque caméléon, le ChameleonMask dont la démonstration est faite dans la vidéo visible en fin d’article. Selon l’intéressé, il sera possible dans le futur d’éviter de nous rendre physiquement dans des lieux ou événements auxquels nous ne désirons pas vraiment assister.

Le dispositif est principalement incarné par une sorte de tablette fixée sur la tête d’une autre personne, renvoyant l’image du visage de l’utilisateur lui-même. Une caméra permet à ce dernier de voir ce qu’il se passe face à l’écran, et un haut-parleur se charge de retransmettre le son environnant.

Jun Rekimoto imagine ce concept tel un service du futur : vous engagez une personne qui vous incarnera le temps d’une journée ou plus, et qui se promènera avec l’écran en vous incarnant. Ce « double » sera également connecté et suivra toutes les instructions de déplacement ou d’action de son client, en somme une sorte d’humain télécommandé. À terme, il est évidemment envisageable que ce type de service soit directement assuré par des robots.

Les dérives d’une telle idée sont plutôt évidentes, surtout que l’acceptation de ce genre de comportement social est loin d’être acquise. En revanche, dans le cas où cette même idée est adaptée pour des personnes qui en auraient réellement l’utilité, comme les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap (quel qu’il soit), nul doute qu’il peut s’agir d’une invention intéressante. Néanmoins là encore, nous pourrions trouver quelque chose à redire. En effet, ces personnes pourraient se voir enlever le peu d’autonomie que leur situation leur permet, et la question de savoir si cette invention est une bonne chose se pose.

Sources : Le VifLa Libre